F1 : Le Grand Prix de Monaco est vraiment menacé

En fin de contrat, le Grand Prix de Monaco pourrait bien ne plus apparaître sur le calendrier dès la saison prochaine. La Formule 1 envisagerait de ne pas reconduire la course dans la Principauté étant donné qu’elle s’avère parfois assez monotone d’un point de vue spectacle. Mais Esteban Ocon, lui, estime le Grand Prix de Monaco comme important dans le calendrier.

L’édition 2022 du Grand Prix de Monaco pourrait bien être la dernière en Formule 1. Disputée le 29 mai dernier avec une victoire de Sergio Pérez, la course dans la Principauté est en fin de contrat et pourrait ne pas être reconduite pour les années à suivre. La Formule 1 envisagerait de la retirer du calendrier étant donné l’évolution des monoplaces (qui deviennent de plus en plus larges et longues) et l’aspect monotone de ce Grand Prix, jugé comme assez technique au vu de sa piste étroite et de ses nombreux virages mais nettement moins spectaculaire en comparaisons à d’autres circuits. Après cette année, le GP de Monaco ainsi que sa grande histoire pourraient donc être amenés à disparaître et seraient en grand danger. À l’instar du Grand Prix de France, il n’y a actuellement aucune indication qui va vers une prolongation pour le tracé monégasque. Depuis son apparition en 1929, ce dernier a vu de nombreux pilotes légendaires rouler dessus comme Michael Schumacher, Ayrton Senna ou encore Alain Prost. De manière indirecte, Sergio Pérez pourrait donc avoir marqué l’histoire du Grand Prix de Monaco en étant le dernier vainqueur…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles