F1 - Jenson Button rejoint Williams comme conseiller

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Jenson Button, champion du monde de F1 en 2009, qui a rejoint Williams comme conseiller, se veut optimiste sur le potentiel de l'écurie. Jenson Button (41 ans) se veut optimiste pour l'avenir de Williams en F1. Nommé vendredi conseiller de l'ex-écurie britannique, désormais propriété du fonds américain Dorilton Capital 2021, l'ancien champion du monde de F1 2009 estime que Williams n'a pas peur d'affronter le changement. Jenson Button « Williams est prêt à repenser son organisation » Il s'est confié sur sa nouvelle aventure au micro de Sky Sports F1 : « Chaque écurie est ancrée dans ses habitudes et Williams est prêt à repenser son organisation. À essayer de nouvelles approches tout en conservant l'ambiance qui règne dans l'écurie. [...]Cette écurie a été sacrée championne du monde à de multiples reprises et même si les gens vont et viennent, le noyau est toujours présent. » Williams a été sacré neuf fois champion du monde des constructeurs entre 1980 et 1997, et à sept reprises a vu un de ses pilotes couronnés : Alan Jones (1980), Keke Rosberg (1982), Nelson Piquet (1987), Nigel Mansell (1992), Alain Prost (1993), Damon Hill (1996), Jacques Villeneuve (1997). lire aussi L'actu de la F1
« Je vais tout faire pour aider l'équipe et que chacun donne 100 %. Ceux qui travaillent chez Williams doivent être des passionnés. ce n'est pas juste occuper un emploi, c'est une passion et l'amour de ce sport. Il n'y a que comme ça, qu'on arrivera à se battre aux avant-postes dans le futur » Champion du monde en 2009 sur Brawn GP, le Britannique a mis fin à sa carrière de pilote en 2016, même s'il fut appelé en 2017 pour remplacer Fernando Alonso à Monaco l'année suivante. Il compte 306 GP à son actif, et a remporté 15 victoires. Jenson Button « Je suis excité à l'idée de relever ce nouveau challenge » « Williams m'a permis de débuter en F1 en 2000, je ne l'oublie pas. Je pense que c'est le bon moment pour rejoindre cette équipe et je suis excité à l'idée de relever ce nouveau challenge. [...] Il y a un vent d'optimisme dans l'écurie et même si tout ne pourra changer d'un coup nous sommes sur la bonne trajectoire. »