F1 - Lewis Hamilton : « Il n'y a rien qui garantit que je sois en F1 l'an prochain »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le pilote anglais Lewis Hamilton a déclaré ne pas être certain d'être en F1 l'an prochain. Juste après avoir signé sa 93e victoire ce dimanche à Imola et contribué au 7e titre consécutif de Mercedes. Lewis Hamilton n'aime pas se faire voler la vedette. À l'arrivée de ce GP d'Emilie-Romagne, qu'il a pourtant remporté, l'Anglais ne voulait pas que les gros titres aillent pour son écurie qui vient, une semaine après qu'il a battu le nombre de victoires (92 au Portugal, 93 à Imola), de battre le nombre de titres mondiaux consécutifs (7 contre 6 à Ferrari). « Il n'y a rien qui garantit que je sois en F1 l'an prochain », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse de la FIA à l'arrivée. Vendredi, le futur champion du monde affirmait le contraire. « Je ne pense pas que cela arrivera », démentait quelques minutes plus tard son boss, Toto Wolff interrogé sur la question. lire aussi Lewis Hamilton s'impose à Imola, septième titre consécutif pour Mercedes La bombe de Lewis Hamilton arrive au moment où le patron de Mercedes affirme vouloir prendre un peu de recul par rapport à son travail hebdomadaire sur les pistes. Mais également au moment où il lui faut négocier la prolongation de contrat de son pilote qui arrive à terme en fin d'année. Dans le même temps, l'idée d'un plafond budgétaire commence à faire son chemin. On imagine aisément que le futur septuple champion du monde, devenant l'égal de Schumacher n'a pas envie de voir son salaire limité. D'où cette probable sortie destinée à asseoir ses futures négociations salariales.

« Je pense que Lewis parlait sous le coup de l'émotion, défendait d'ailleur Toto Wolff. Mais s'il s'en va, il va y avoir du monde pour prendre sa place. cela va être de la folie ! ». Le patron de Mercedes, lui aussi, sait négocier... Et Max Verstappen n'attend que cela.