F1 - McLaren - Andreas Seidl, directeur de McLaren : « Il faut être réaliste, patient et ambitieux »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Invité à évoquer la saison 2021, Andreas Seidl, le directeur de McLaren, espère que son écurie aura les moyens de se battre pour le top 3. Sans faire l'impasse sur la saison 2020, qui sera malgré tout forte en enjeux, les écuries regardent déjà vers 2021, avec la grande évolution réglementaire qui s'annonce. Et qui pourrait rebattre certaines cartes, comme ça avait été le cas en 2014 avec le début de l'ère hybride. Dans ce contexte, McLaren, la bonne surprise de la saison 2019, espère se rapprocher encore un peu plus du top 3. La nouvelle réglementation de 2021 « Une très bonne progression, dans mon esprit, serait de nous retrouver entre notre niveau actuel et celui des top teams, a expliqué Andreas Seidl, directeur de l'écurie anglaise, qui retrouvera le moteur Mercedes en 2021. Ce serait une très belle réussite, mais cela va être difficile car les équipes du top 3 vont aussi sans aucun doute progresser. Ce sont elles qui font le meilleur travail actuellement, et elles vont aborder 2021 avec de l'avance. » McLaren : Andrea Stella promu directeur de course « Le budget plafonné ne va les toucher qu'en 2021, a-t-il ajouté. Elles seront donc toujours devant. Mais ce n'est pas mission impossible de les titiller, nous l'avons vu par le passé. Il faut juste être réaliste, patient et ambitieux. Cela prendra du temps avant que tout soit en place, mais ce fut le cas pour Mercedes et Red Bull quand elles ont commencé. Le plus important est d'avoir une vision claire de l'avenir et de la manière de tout mettre en place. » Notre grille idéale pour 2021

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi