F1 - Mercedes - Le suspense risque de se prolonger autour du recours Mercedes contre Max Verstappen (Red Bull)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le recours de Mercedes contre Max Verstappen va être étudié ce jeudi. S'il est validé, le pilote Red Bull pourrait être pénalisé pour sa défense agressive sur Lewis Hamilton au Brésil. Mais aucun délai n'a été formulé par le jury pour trancher... Mercedes est convoqué ce jeudi à 15h00 (17h00 au Qatar) pour présenter son recours suite à l'incident en course entre Max Verstappen et Lewis Hamilton lors du GP de Sao Paulo dimanche dernier. Au 48e tour, Lewis avait tenté un dépassement à l'extérieur face au pilote néerlandais, mais avait été poussé hors piste, Max écartant sa trajectoire pour défendre.

Michael Masi, le directeur de course de la FIA, vient d'expliquer que l'audience de ce jeudi allait permettre au jury d'étudier les nouveaux éléments apportés par Mercedes. Et de valider ou pas une enquête. Un processus en deux temps Michael Masi, croisé dans les allées du paddock de Doha, s'est refusé à donner un agenda plus précis du processus. Seule certitude, à l'issue de l'audience de ce jeudi 17 heures, un communiqué annoncera si le droit de révision est valide. Une seconde audience sera alors organisée avec les différents protagonistes, cette fois afin de valider une sanction, ou pas. lire aussi Mercedes réclame une sanction contre Verstappen Elle pourrait se tenir dans la foulée ce jeudi en fin de journée, voire plus tard dans le week-end... La FIA est libre de choisir son créneau en accord avec les parties impliquées. Difficile d'imaginer que le jury ne tranche pas avant le début des essais libres vendredi matin, ou a minima samedi avant le début des qualifications, avec les conséquences qu'une sanction pourrait avoir sur le Championnat. De nouvelles images versées au dossier par Mercedes À chaud la semaine passée au Brésil, les commissaires de la FIA n'avaient pas jugé utile de sanctionner le pilote Red Bull. De nouvelles images, en particulier en caméra embarquée à bord de la Red Bull, ont été versées au dossier par Mercedes. Images non parvenues aux commissaires de la FIA au moment de leur jugement en course. Le communiqué de la FIA stipule que l'audience de ce jeudi « a pour but de déterminer si le droit de révision existe dans ce cas. C'est-à-dire si un nouvel élément significatif et pertinent est découvert, lequel n'était pas à la disposition des parties introduisant un recours au moment de la décision concernée. » lire aussi Mercedes fait bloc Mercedes devra donc convaincre que les images issues de la caméra embarquée de Max Verstappen sont pertinentes et justifient qu'une révision du jugement soit acceptée. Si le jugement initial devait être révisé, le Néerlandais pourrait subir une pénalité de 5 secondes qui le priverait de sa 2e place au Brésil et des points qui vont avec. Il serait alors classé troisième, abandonnant trois points. Autre option, lui infliger une pénalité sur la grille (3 à 5 places) au départ du GP du Qatar, sur une piste où il est délicat de doubler. La seconde hypothèse semble plus cohérente puisque, au Brésil, Lewis a pu doubler Max au 59e tour et s'imposer. De plus, si le pilote Red Bull avait été informé de la pénalité, peut-être aurait-il pu maintenir un écart supérieur à 5 secondes et ainsi préserver sa deuxième place face à Valtteri Bottas, qu'il a devancé de 3''1. lire aussi Classement général du Championnat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles