La F1 a mis les nouveaux Accords Concorde "en veilleuse"

Adam Cooper
motorsport.com

Les Accords Concorde actuels, qui régissent notamment les droits commerciaux et la répartition des revenus distribués aux écuries, arrivent à expiration en fin d'année et les discussions sur leur prochaine version ont cours depuis de nombreux mois. Le sujet est d'autant plus sensible actuellement que la réglementation de la F1 comprendra à partir de l'année prochaine un volet financier qui doit accompagner en théorie une redistribution plus équitable des revenus, cette dernière profitant aujourd'hui très majoritairement aux grands constructeurs historiques de la discipline.

Ces accords sont également importants car ils lient les écuries signataires à la Formule 1 pendant plusieurs années. Or, aujourd'hui, aucune d'entre elles n'est officiellement engagée vis-à-vis de la discipline au-delà de 2020. "Nous étions dans les dernières étapes de la finalisation des Accords Concorde quand la crise du coronavirus a tout chamboulé", a déclaré Carey lors d'une conférence avec des analystes de Wall Street. 

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

La F1 ne va pas "faire de cadeaux" aux équipes ou aux GP

"Nous avons décidé de mettre [les Accords] Concorde en veilleuse pour le court terme, et de donner la priorité à la résolution des problèmes liés à 2020 en premier lieu. Comme nous avançons concernant le calendrier 2020 et que nous finalisons les changements réglementaires avec les équipes, nous allons de nouveau revenir à la finalisation des Accords Concorde dans un avenir immédiat."

Quand il lui a été demandé si, dans les circonstances actuelles, les accords actuels ne pouvaient tout simplement pas être étendus à 2021, Carey a expliqué qu'un nouveau contrat pouvait de toute façon être mis en place sans la ratification par les écuries. "La réalité c'est qu'une fois que nous serons en 2021, avec la FIA prenant part à l'accord, nous pourrons juste nous débrouiller de façon unilatérale, dire quelles sont les règles à suivre ou quelle structure est mise en place, donc nous n'avons rien à étendre."

"Nous pouvons essentiellement les mettre en œuvre et dire : 'Si vous courez, voici les conditions dans lesquelles vous allez le faire'. Il est évident que ce n'est pas de cette manière que nous voulons procéder avec les équipes. Mais les Accords Concorde que nous allons mettre en place seront les Accords Concorde qui entreront en vigueur en 2021, et nous pouvons le faire unilatéralement."

À lire aussi