F1 : Monaco, Bakou… Les galères s’enchainent pour Charles Leclerc

Les dernières saisons ont été compliquées pour Ferrari. Mais avec les changements de règlements en 2022, la Scuderia a su tirer son épingle du jeu pour revenir au premier plan. Et c’est grâce à Charles Leclerc que l’écurie italienne brille. Le Monégasque a réalisé un début de saison tonitruant. Toutefois, pour Leclerc, la malchance frappe actuellement et cela fait maintenant quelques Grands Prix que le pilote Ferrari n’est pas garni.

Pour cette saison 2022 de Formule 1, les cartes ont été totalement redistribuées avec ce nouveau règlement mis en place. Mercedes en fait notamment les frais après avoir dominé la discipline ces dernières années. En revanche, pour Ferrari, ces changements ont permis de revenir dans la lumière après des derniers exercices très compliqués. Et lors de cette saison 2022, tous les regards se sont notamment tournés vers Charles Leclerc. Depuis son arrivée chez Ferrari, le Monégasque a montré un énorme potentiel, mais alors qu’il n’avait pas une monoplace performante, il ne pouvait pas se battre pour la victoire. Cela est aujourd’hui de l’histoire ancienne. Et pour cette nouvelle saison, Leclerc avait réalisé des débuts tonitruants. Il avait ainsi gagné le premier Grand Prix à Bahreïn, terminé deuxième en Arabie Saoudite et il avait retrouvé le goût de la victoire en Australie. Après un petit accroc lors du Grand Prix d’Emilie Romagne, il était remonté sur le podium (2ème) à Miami. De quoi alors permettre à Charles Leclerc de truster la première place du…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles