F1 - Des moteurs « gelés » jusqu'en 2025 en F1

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

La commission F1 a validé l'idée de « geler » les moteurs actuels jusqu'en 2025, date de l'introduction de la prochaine génération de propulseurs. Une bonne nouvelle idée qui souhaitait racheter le bloc Honda si les moteurs actuels n'évoluaient pas. Tout sera avancé d'un an et tout le monde est content. D'un côté, les dix écuries ont accepté, lors de la commission F1, d'avancer à 2025 au lieu de 2026 l'introduction d'un nouveau moteur pour les F1 ; et de l'autre, elles ont validé le gel des blocs actuels jusqu'à cette date. lire aussi Stefano Domenicali : « Ne pas oublier la tradition » Mercedes va donc conserver sa mainmise sur le savoir faire des propulseurs jusqu'en 2025. Ferrari a une année pour se remettre à niveau après son désastre de l'an dernier et Honda, qui a décidé de quitter la discipline à la fin de l'année, peut vendre à Red Bull ses moteurs. L'écurie ne se retrouvera donc pas sans bloc l'an prochain mais avec une nouvelle entité à gérer seul, ce qui va ravir l'écurie que plus personne ne voulait motoriser. Trois courses sprint le samedi À noter que lors de cette première commission de l'année, l'idée de disputer trois courses sprint le samedi afin de déterminer la grille du dimanche a également été acceptée même s'il reste encore à en fixer les détails avant le début du Championnat pour que cela soit officiel. Enfin, sans surprise, le circuit vierge du calendrier 2021 à la date du 2 mai a été révélé : ce sera le circuit de Portimão (Portugal, Algarve) qui accueillera la F1 même s'il reste à finaliser le contrat avec le promoteur.