F1 - Pierre Gasly « trop bon pour rester chez AlphaTauri » selon Ross Brawn, le directeur technique de la F1

Le directeur technique et sportif de la F1 Ross Brawn estime que Pierre Gasly « est trop bon pour rester chez AlphaTauri » si l'écurie Red Bull ne compte pas l'aligner de nouveau aux côtés de Max Verstappen. Le directeur technique et sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a dressé les louanges de Pierre Gasly, quatrième du dernier GP des Pays-Bas, ce lundi dans une chronique pour le site de la F1. « Pierre acquiert un fan club grandissant et j'en fais partie », a écrit le Britannique. Brawn est notamment revenu sur l'épisode douloureux vécu par le pilote français (25 ans), lorsqu'il fut écarté de l'écurie Red Bull après seulement douze courses lors de la saison 2019. « Il est revenu d'un coup très difficile après avoir été lâché par Red Bull, en gagnant sa première course (à Monza en 2020), a salué Brawn. Il est très constant et puissant malgré une voiture moins performante que d'autres. » lire aussi L'Equipe Explore : Pierre Gasly, à pleine vitesse Horizon bouché chez Red Bull « Quelque chose lui arrivera à l'avenir, a-t-il ajouté. Il ne pourra pas rester chez AlphaTauri si l'opportunité de revenir dans l'écurie Red Bull ne se présente pas. Je pense qu'il est trop bon pour ça. Une opportunité se présentera, à un moment donné. » Pierre Gasly a marqué 66 des 84 points d'AlphaTauri cette saison, tandis que son coéquipier, la recrue japonaise Yuki Tsunoda, est loin du rythme du Français au classement des pilotes. De son côté, Red Bull a confirmé le Mexicain Sergio Perez comme coéquipier de Verstappen pour 2022 et essaie de ramener Alexander Albon, l'homme qui a remplacé Gasly en 2019, de nouveau en Formule 1 après une saison d'arrêt. lire aussi Toute l'actu de la F1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles