F1 - Règlement - F1 : quelles sont les nouveautés techniques et réglementaires de la saison ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

Avant la révolution annoncée de 2021 (retour de l'effet de sol, pneus 18 pouces, budgets limités), la F1 n'a que très peu modifié son règlement cet hiver.D'un point de vue sportif- Le nombre de jours d'essais a été réduit car une course a été ajoutée au calendrier, même si finalement le GP de Chine (19 avril) n'aura sans doute pas lieu à cause du coronavirus. Ceux de présaison, fin février à Barcelone, n'ont duré que deux fois trois jours, au lieu de deux fois quatre jours. Les séances en cours de saison ont également été supprimées.- À la suite du bug lors du dernier GP du Japon, qui fut écourté d'un tour à cause du drapeau électronique, la FIA a décidé de revenir à l'ancienne méthode du drapeau à damier physique agité par un être humain.- Le couvre-feu, période les jeudis et vendredis où il est interdit de toucher aux voitures, a été allongé d'une heure, ce qui devrait offrir une heure de plus de sommeil par nuit aux mécaniciens. Les écuries pourront toujours enfreindre ce couvre-feu, sans recevoir une pénalité, à deux reprises dans la saison.- Certaines pénalités ont été allégées. En cas de manquement de la pesée lors des essais, la sanction n'est plus un départ depuis la ligne des stands, les commissaires pourront être moins sévères s'ils le souhaitent. Et en cas de départ anticipé, au lieu d'un stop-and-go obligatoire de 10 secondes, les pilotes pourront être sanctionnés de simples pénalités de 5 ou 10 secondes.D'un point de vue technique- À cause de l'allongement du calendrier, un troisième MGU-K est autorisé par pilote. C'est le système électrique limité à 160 ch couplé directement à la transmission de la voiture. Il y en a désormais autant que de MGU-H (générateur d'énergie sur le turbo), turbos et moteurs. Cela devrait réduire le nombre de pénalités infligées aux pilotes.- La réglementation autour des ailerons de requin a été adaptée. Ils avaient été bannis en 2019 mais McLaren avait réussi à en utiliser une version plus petite, pour afficher plus visiblement le numéro des pilotes. Cette saison toutes les écuries doivent adopter cette solution, qui a plus de conséquences esthétiques qu'aérodynamiques.- Afin d'éviter les risques de crevaison en cas de touchette entre pilotes, les petites dérives latérales sur les ailerons avant sont désormais en carbone et non plus en métal sur les 5 premiers centimètres.- Les écopes de freins, qui permettent de canaliser l'air pour refroidir les disques, ne peuvent plus êtres achetées à un fournisseur extérieur, elles doivent être conçues et construites par les écuries elles-mêmes.- Afin d'offrir plus de suspense au départ, 90 % de la puissance des voitures sera contrôlée par les pilotes lors de cette phase de la course.- Faut-il y voir une conséquence de l'affaire Ferrari ? Désormais, seulement 250 ml d'essence, contre deux litres auparavant, pourront circuler hors du réservoir.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi