F1 - Red Bull continue de recruter chez Mercedes

·1 min de lecture

Pour compenser le départ de Honda en fin d'année, Red Bull a créé une structure pour construire sur la base du propulseur japonais, ses propres moteurs. Et engage des ingénieurs chez les champions du monde avec cinq nouveaux noms. Red Bull continue de faire ses courses chez son rival pour le titre. Après avoir signé comme patron de sa structure moteurs Ben Hodkinson, un ancien de Brixworth, l'usine Mercedes qui fabrique depuis 2014 les propulseurs des champions du monde, l'écurie de Milton Keynes vient d'annoncer cinq recrues, elles aussi débauchées de Mercedes pour compléter sa structure.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'ancien responsable de la production Steve Blewett, le boss de l'électronique Omid Mostaghimi, l'un des responsables du design Pip Clode, Anton Mayo en charge de l'ingénierie et Steve Brodie qui s'occupait du moteur thermique. Le nouveau chef de son développement mécanique devrait être connu dans les prochaines semaines. La semaine dernière, Toto Wolff reconnaissait qu'il s'agissait « d'un jeu entre les deux équipes » et que « Mercedes s'y était préparé ». La nouvelle usine de Red Bull est en train d'être construite juste à côté des bâtiments qui abritent l'écurie et Red Bull technology.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles