F1 - Renault - Nico Hülkenberg (Renault) : « Je ne prends pas ma retraite »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Nico Hülkenberg (Renault), qui va se retrouver sans volant en 2020, refuse de dire adieu à la F1. Nico Hülkenberg disputera le week-end prochain à Abu Dhabi son 177e Grand Prix et peut-être son dernier. Remplacé par Esteban Ocon chez Renault, l'Allemand va dire au revoir à la F1 en 2020. Mais il espère que ce n'est pas un adieu. « Honnêtement, il semble clair qu'il n'y a plus de baquet pour moi la saison prochaine, a-t-il déclaré sur Sky Sports. Celui chez Williams (au côté de George Russell, pour lequel Nicholas Latifi est le favori) n'est pas fait pour moi. Je ne suis pas la bonne personne pour eux. Mais je ne prends pas ma retraite. J'aime la F1, j'aime ce que nous faisons ici, j'aime la compétition. J'ai déjà vécu dix années en F1, ce n'est pas rien. Mais il est clair que ça va me manquer quand je vais devoir regarder le premier GP de la saison à la télé. » Nico Hülkenberg « Toute ma vie a tourné autour de la course automobile, et ça va me faire un choc de ne plus être sur les circuits » « Je mentirais si je disais que quitter la F1 ne me fait rien. Je suis triste. Mais il existe d'autres disciplines où vous pouvez éprouver des sensations et des émotions fortes », a rappelé le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 avec Porsche. Et l'Allemand a déjà repoussé la possibilité de devenir pilote réserve : « Quand vous êtes jeune, au début de votre carrière, et ça m'est arrivé en 2011, c'est la chose évidente à faire. Mais quand vous avec plus d'expérience, c'est difficile d'envisager ce rôle-là. » « Je suis fan de monoplaces, et cette année 2020 va être un vrai test pour moi, a-t-il conclu. Parce que toute ma vie a tourné autour de la course automobile, et ça va me faire un choc, c'est sûr, de ne plus être sur les circuits. C'est un peu l'inconnu pour moi, mais c'est aussi très excitant. En 176 courses chez Williams, Force India, Sauber et Renault, Hülkenberg a certes signé une pole, au Brésil en 2010, mais jamais une victoire, ni même un podium. Ce qui ne l'a pas aidé à intégrer une top team durant ses dix années de carrière.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi