F1 : Surclassé par Verstappen, Leclerc lâche un terrible aveu

Après une saison catastrophique en 2020, Charles Leclerc s’était bien rattrapé l’année suivante. En 2022, le Monégasque a fini vice-champion du monde, mais il n'a pas su mettre réellement en danger Max Verstappen, logiquement sacré pour la deuxième année consécutive. De quoi frustrer le pilote Ferrari comme il l'explique.

Depuis 2020, Charles Leclerc ne cesse de progresser. Cette année, le pilote Ferrari a terminé la saison 2022 en étant vice-champion du monde. Le Monégasque a d’ailleurs dressé un bilan frustrant de sa saison.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« J’y ai cru jusque tard dans la saison »

Dans des propos relayés par MotorSport, Charles Leclerc a avoué avoir cru longtemps au titre avant de se rendre compte que Max Verstappen ne pouvait pas être rattrapé. Il est notamment revenu sur certains moments forts de la saison. « J’y ai cru jusque tard dans la saison. Vous devez y croire. Lors des premières courses, Red Bull a eu quelques améliorations qui les ont mis un peu devant nous. Mais nous avons été plus fiables. La partie frustrante est venue lorsque nous avons obtenu une évolution et que nous avions la voiture la plus rapide. Les nouvelles pièces à Barcelone nous ont vraiment fait avancer. Le moteur est tombé en panne à Barcelone. A Monaco, nous avons fait une erreur de stratégie. La panne de moteur suivante est survenue à Bakou. Puis la pénalité…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com