La F1 va changer de directeur commercial

Adam Cooper

Ancien dirigeant d'ESPN, Sean Bratches avait été recruté comme directeur général des opérations commerciales lors du rachat total de la Formule 1 par Liberty Media en janvier 2017. Depuis cette date, il a œuvré au sein d'une direction à trois têtes, aux côtés du président Chase Carey et du directeur général en charge des questions sportives, Ross Brawn. Son rôle était axé sur le besoin d'améliorer les sources de revenus de la F1, à savoir les droits d'entrée pour accueillir un Grand Prix, le sponsoring et les accords de diffusion.

Lire aussi :

Carey : L'intérêt des sponsors pour la F1 en "nette progression"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En fin d'année dernière, il est devenu évident que Sean Bratches, père de quatre enfants, souhaitait passer moins de temps à Londres ainsi que sur les Grands Prix afin d'être davantage auprès de sa famille aux États-Unis. En marge du Grand Prix d'Abu Dhabi, Chase Carey avait confirmé que Bratches avait des difficultés à être éloigné de chez lui et que son avenir serait débattu après la dernière manche du calendrier.

"Concernant Sean, je discute", avait répondu Chase Carey aux sollicitations de Motorsport.com fin novembre. "Nous sommes engagés. Aucune décision n'a été prise. Bien sûr, Sean a une vie unique, avec une famille qui est aux États-Unis et lui qui est à Londres. Je pense qu'il aime vraiment ce qu'il fait, il apprécie l'expérience. Je crois qu'il est enthousiaste pour l'avenir, enthousiaste au sujet de ce que nous faisons. Actuellement, nous n'avons pas le temps de souffler. Lorsque ce week-end sera passé et que nous serons de retour à Londres, nous aurons l'occasion de discuter de ce que nous voulons pour la suite. Mais nous n'avons pris aucune décision." 

Sean Bratches pourrait quitter son poste et la Formule 1 dès la semaine prochaine.

À lire aussi