F1 - Valtteri Bottas chez Alfa Romeo, c'est officiel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alfa Romeo a officialisé l'arrivée de Valtteri Bottas l'an prochain dans ses rangs, avec un contrat de plusieurs saisons. Un transfert qui ouvre les portes de Mercedes au Britannique George Russell, très probable futur équipier de Lewis Hamilton. Un Finlandais peut en cacher un autre. Il n'aura fallu attendre que cinq jours pour connaître le nom du futur remplaçant de Kimi Räikkönen, qui a annoncé mercredi dernier qu'il raccrocherait son casque à la fin de la saison. Et c'est son compatriote Valtteri Bottas qui va récupérer son baquet chez Alfa Romeo, pour plusieurs saisons.

« Un nouveau chapitre de ma carrière s'ouvre, commente Bottas. Je suis enthousiaste de rejoindre Alfa Romeo Racing pour 2022 et au-delà pour ce qui va être un nouveau défi avec un constructeur emblématique. Le potentiel de l'écurie à Hinwil est clair, et je savoure l'opportunité d'aider à mener l'équipe vers l'avant de la grille, surtout avec la nouvelle réglementation de 2022 qui donnera à l'écurie l'opportunité de faire un bond en avant en matière de performance. Je suis reconnaissant de la confiance que l'équipe a placée en moi et je suis impatient de la récompenser. J'ai plus que jamais soif de bons résultats et, quand le moment viendra, de victoires. Je connais bien Fred (Vasseur, patron de l'écurie Alfa Romeo) et j'ai hâte de faire connaissance avec le reste de l'équipe avec laquelle je vais travailler, de nouer des relations aussi fortes que celles que j'ai chez Mercedes. » Frédéric Vasseur, patron de l'écurie Alfa Romeo « Il est le pilote idéal pour aider Alfa Romeo Racing à faire un pas vers l'avant de la grille » « C'est un plaisir d'accueillir Valtteri dans l'équipe, et nous sommes enthousiastes en vue de notre aventure ensemble, apprécie de son côté Frédéric Vasseur. Avec lui, nous amenons à Hinwil un pilote qui a un bel esprit d'équipe et de l'expérience au sommet de la hiérarchie. Valtteri a fait partie d'une écurie qui réécrit les livres d'histoire, et il a contribué aux quatre titres mondiaux des constructeurs (de Mercedes). Il est le pilote idéal pour aider Alfa Romeo Racing à faire un pas vers l'avant de la grille. Nous avons tous les deux une relation de longue date, depuis l'époque où nous avons travaillé ensemble lors de campagnes couronnées de succès en F3 et en GP3 ; son talent et ses aptitudes sont évidents depuis lors et n'ont fait que s'accroître avec le temps. Je suis vraiment impatient de le voir mettre ses capacités à l'oeuvre pour le bien de l'équipe. » Toto Wolff l'avait appelé à la rescousse en 2016 Arrivé en F1 en 2013 chez Williams, Bottas avait décroché la quatrième place au Championnat du monde en 2014, derrière Hamilton, Rosberg (tous deux chez Mercedes) et Ricciardo (Red Bull). En quatre années avec l'écurie britannique, le Finlandais était monté neuf fois sur le podium. Lorsque Nico Rosberg annonçait, à la surprise générale, son retrait de la F1 dans la foulée de son titre mondial en 2016, c'est Valtteri Bottas que Toto Wolff, qui est à la fois patron de l'écurie Mercedes et agent du Finlandais, appelait à la rescousse.

Dès son troisième Grand Prix sous ses nouvelles couleurs, il signait la pole position avant de remporter, dans la foulée, son premier Grand Prix en Russie. En un peu plus de quatre saisons et demie chez Mercedes, Bottas compte aujourd'hui dix-sept pole positions, neuf victoires et cinquante-quatre podiums. S'il a occupé la tête du Championnat à plusieurs reprises et joué le parfait complément de Lewis Hamilton dans la quête des titres constructeurs de Mercedes, il n'a en revanche jamais été assez solide pour rivaliser avec son équipier sur la durée d'un Championnat. Après cinq saisons chez Mercedes, le Finlandais de 32 ans va poursuivre sa carrière, entamée chez Williams en 2013, sous les couleurs du constructeur italien, dans la structure dirigée par le Français Frédéric Vasseur et qui pointe actuellement à la neuvième place du Championnat constructeurs. L'expérimenté Finlandais, qui ne connaît pas encore le nom de son futur équipier, va tenter de la faire progresser. lire aussi L'imbroglio Bottas Son départ de Mercedes désormais officiel, l'écurie allemande doit annoncer le nom de son remplaçant. Ce n'est plus un secret pour personne : protégé de Mercedes, qu'il a intégré pour une pige au Grand Prix de Sakhir 2020 suite au forfait de Lewis Hamilton, George Russell est, à 23 ans, son successeur désigné. En F1 depuis 2019, le Britannique a épaté en qualifications comme en course au volant d'une Williams peu compétitive, avec à la clé un exploit au Grand Prix de Belgique avec une deuxième place en qualification qui lui a assuré son premier podium en F1 après une parodie de course. lire aussi Toute l'actu de la F1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles