La F1 veut mettre en place une "biosphère" pour débuter la saison

Luke Smith
motorsport.com

Après l'annulation ou le report des dix premières courses de la saison 2020 de Formule 1 en raison de la pandémie de COVID-19, la discipline espère démarrer sa campagne avec le Grand Prix d'Autriche le 5 juillet, à huis clos. La F1 envisage 15 à 18 épreuves cette année, avec des manches européennes pendant l'été avant de passer en Asie et dans les Amériques en octobre et novembre. La saison se terminerait alors avec les manches du Moyen-Orient à Bahreïn et Abu Dhabi en décembre.

Certaines des manches disputées au début devraient accueillir deux courses, courues sur le même tracé sur deux week-ends consécutifs. S'exprimant dans un podcast de la F1, Ross Brawn a donné des détails sur le projet de course en Autriche et la volonté du championnat de créer un environnement sûr où des tests stricts empêcheraient la propagation du COVID-19.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le GP de Hongrie ne pourra se dérouler qu'à huis clos

"L'un des défis logistiques est de faire en sorte que tout le monde soit testé et autorisé à entrer dans le paddock et à pénétrer dans l'environnement de course", a déclaré Brawn. "Et je pense qu'une fois que nous aurons fait cela, il sera très important de garder tout le monde dans cet environnement, dans ce genre de biosphère que nous voulons créer, pour une autre course."

"Il est aussi assez difficile de trouver très tôt le bon type de courses où nous pouvons suffisamment correctement contrôler l'environnement. L'Autriche répond très bien à ce besoin. Il y a un aéroport local juste à côté du circuit, où les gens peuvent affréter des avions. Ce n'est pas trop proche d'une métropole, il est entouré d'une excellente infrastructure."

"Il n'y aura pas de motorhomes, mais il y aura un service de restauration complet sur le circuit. Nous pouvons pratiquement contenir tout le monde dans cet environnement. C'est pourquoi, une fois sur place, il serait intéressant d'organiser une autre course la semaine suivante."

Lire aussi :

Dijon 1990 : les débuts de Schumacher en Endurance

Brawn explique par ailleurs que la F1 doit composer avec un "défi logistique énorme" pour organiser les courses alors que les restrictions sur les déplacements et les mesures de distanciation sociale restent en vigueur, mais il estime qu'il est important de lancer la saison à la fois pour les fans et pour le sport en général.

"Nous nous efforçons de satisfaire à toutes les exigences pour nous assurer que nous travaillons dans un environnement sûr pour les pilotes, les ingénieurs, les techniciens et tous ceux qui participent à la course, et mettre en place un bon spectacle. Malheureusement, la course se déroulera sans fans, ce qui est très dommage, mais nous pensons quand même que nous pouvons offrir la course à tous les fans qui nous regardent à la télévision et par d'autres moyens."

"C'est important pour nous d'essayer de faire démarrer la saison. L'une des raisons est évidemment de divertir les fans, qui sont tous frustrés par les reports. Nous avons une saison très excitante devant nous. Mais c'est un moyen de subsistance très important pour des milliers de personnes, c'est une autre raison pour essayer de lancer la saison."

À lire aussi