F1 : Viré par Ferrari, il se fait recaler par Mercedes

Après une saison minée par les erreurs stratégiques, Ferrari a décidé de se séparer de Mattia Binotto, particulièrement pointé du doigt en Italie. Le dirigeant italien ne sait pas encore s'il pourra rebondir en Formule 1. Mais ce qui est sûr, ce que Mattia Binotto n'est pas le bienvenu chez Mercedes comme le fait savoir Toto Wolff.

La saison 2022 de Ferrari avait parfaitement début puisque la Scuderia possédait la meilleure monoplace lors des premières courses, permettant à Charles Leclerc de remporter deux des trois premières courses. Il n'en fallait pas plus pour que Ferrari se prenne à rêver de décrocher son premier titre depuis 2007. Mais Red Bull et Max Verstappen ont finalement pris le dessus, bien aidé par des choix stratégiques souvent ratés par la Scuderia. Une situation qui a poussé Mattia Binotto a démissionné. Et le 29 novembre, Ferrari annonçait avoir « accepté la démission de Mattia Binotto, qui quittera son rôle de Team Principal de la Scuderia Ferrari le 31 décembre. » Une situation commentée par Toto Wolff.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«En représentant Ferrari, vous représentez tout un pays»

« En tant que directeur de Ferrari, vous feriez mieux d’avoir un bon contrat pour votre sortie. L’inévitable s’est probablement produit, mais il a tenu plus longtemps que je ne l’aurais pensé. En représentant Ferrari, vous représentez tout un…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com