La F1 vise désormais 24 Grands Prix par an avec des rotations

Basile Davoine
·3 min de lecture

Tandis qu'un calendrier provisoire de 23 Grands Prix a été présenté pour 2021, dans l'espoir d'un retour à la normale après une saison bouleversée par la crise du coronavirus, la Formule 1 veut voir plus loin. Malgré les réticences des équipes par rapport à la charge de travail induite, qui pourrait toutefois être compensée par des week-ends sur deux jours, la discipline veut augmenter le nombre d'épreuves par saison. À plus ou moins court terme, le chiffre de 24 Grands Prix par an est désormais avancé, avec la perspective de mettre en place une alternance entre certains circuits. D'autant que les lieux visités en 2020 pour constituer le calendrier alternatif pourraient avoir une carte à jouer.

Lire aussi :

La F1 dévoile son calendrier provisoire pour 2021

"Au-delà de 2021, nous continuons à nous réjouir de l'engouement suscité par l'accueil de la F1 dans des endroits du monde entier", a expliqué Chase Carey, PDG de la F1, lors d'une conférence de presse virtuelle avec des investisseurs. "Plusieurs lieux où nous avons couru cette année ont exprimé un grand intérêt pour de nouveaux Grands Prix, et d'autres pays ont un intérêt plus fort que jamais. Nous prévoyons de passer à un calendrier de 24 Grands Prix dans les années à venir, et il y aura probablement une rotation pour quelques courses afin d'arranger certains nouveaux partenaires. Mais ce sera limité, car les partenariats à long terme demeurent notre priorité."

Une saison 2021 "proche de la normale" ?

Le défi le plus urgent pour la F1 est toutefois de tenir ses engagements en 2021 et de parvenir à dérouler le calendrier tel qu'il va être soumis dans quelques jours au Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA. Celui-ci prévoit donc 23 étapes, dont une qui est encore à définir puisque le Grand Prix du Vietnam n'aura finalement pas lieu. Surtout, la F1 espère renouer avec le public et avec certaines habitudes, tout en gérant la problématique de la pandémie de COVID-19.

"Nous seulement nous avons maintenu nos relations avec les promoteurs, mais nous les avons renforcées", dit Chase Carey dans le contexte de cette crise. "Nous avons signé des prolongations pour l'an prochain, dans des termes améliorés. Pour 2021, nous prévoyons des Grands Prix avec du public, qui offriront une expérience proche de la normale, et nous nous attendons à ce que les accords soient honorés. Nous chercherons également à faire revenir le Paddock Club. Nous avons de grands projets pour le Paddock Club, qui ont été reportés cette année, et nous pensons que ce sera une contribution significative à notre croissance sur le long terme."

"Nous avons démontré que nous pouvions voyager en toute sécurité et organiser nos Grands Prix, tandis que nos promoteurs admettent de plus en plus la nécessité d'aller de l'avant et de gérer le virus. En fait, beaucoup de pays hôtes veulent utiliser nos Grands Prix comme une plateforme permettant de montrer au monde qu'il va de l'avant."