Fabien Cool : " Guy Roux ? Il était Sarkozy à fond "

SO FOOT

C'est en 2002, pour combattre l'extrême droite, que vous vous êtes investi en politique. Vous pouvez nous décrire le moment où vous avez vu le visage de Jean-Marie Le Pen arriver sur votre télé ?

J'étais devant ma télévision, à attendre que les deux visages apparaissent. Je crois même que j'étais avec un ordinateur sur les genoux pour essayer de voir sur des sites étrangers s'il n'y avait pas moyen d'avoir les résultats plus tôt. C'était un choc. Assez surréaliste. Je pense que les socialistes étaient encore plus déçus, parce qu'ils ne voyaient pas leur favori à l'écran. D'autant que c'était Lionel Jospin à l'époque.


J'imagine que vous aviez quand même une conscience politique avant ça ? Ça n'est pas arrivé du jour au lendemain ?

Oui, la conscience politique était bien présente. Sauf que c'est très compliqué dans la profession de…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages