Fabien Mercadal (QRM), après la victoire à Villefranche : « On aura encore un gros combat »

En janvier 2022, Fabien Mercadal a succédé à Bruno Irles (parti à Troyes) comme coach de QRM. (V. Van Doornick/Presse Sports)

Fabien Mercadal, l'entraîneur de Quevilly-Rouen Métropole (L2), qui s'est fortement rapproché du maintien en s'imposant (3-1) à Villefranche-Beaujolais (National) en barrage aller mardi, ne voulait surtout pas crier victoire avant le retour (dimanche, 16 heures).

Fabien Mercadal (entraîneur de Quevilly-Rouen-Métropole, après la victoire 3-1 à Villefranche-Beaujolais en barrage aller, mardi) : « Il faut savourer cette victoire à l'extérieur dans un contexte difficile, mais juste pour prendre de la force en vue du match retour (dimanche, 16 heures), et surtout pas pour manquer d'humilité. Car on aura encore un gros combat et un match à gagner dimanche.

Fabien Mercadal, ironique à propos de sa suspension de banc

« Je suis un voyou, tout le monde le sait ! »

Il ne faut surtout pas calculer. On doit se dire qu'on est à 0-0 et que ce sera à nous d'être plus forts. C'est comme ça qu'on doit se présenter. Ce sera encore ouvert, car leur jeu est comme ça. (Sur sa suspension) On m'a suspendu parce que je le mérite. Je suis un voyou, tout le monde le sait, je ne respecte personne (ironique). J'ai un accent du sud, je suis à moitié corse, c'est comme ça, je suis habitué... »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles