Fabio Jakobsen remporte la 2e étape du Tour de San Juan

Gêné lors de la 1re étape et incapable de se mêler au sprint final, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Soudal-Quick Step) a fait parler sa pointe de vitesse pour remporter au sprint la 2e étape du Tour de San Juan en Argentine. L'Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) conserve le maillot de leader.

Après avoir cafouillé son sprint dans les derniers kilomètres dimanche à l'occasion de la 1re étape, Fabio Jakobsen (Soudal-Quick Step) s'est rattrapé ce lundi à l'occasion de la 2e étape du Tour de San Juan en imposant sa pointe de vitesse devant le Colombien Fernando Gaviria et le surprenant espagnol de l'équipe Trek Segafredo, Jon Aberasturi.

lire aussi : Le classement de la 2e étape

Parfaitement emmené par la formation Soudal-Quick Step et tout particulièrement par le champion du monde Remco Evenepoel, le champion d'Europe a magnifiquement ouvert son palmarès cette saison dans les rues de Jachal et porté à trente-neuf le nombre de succès au cours de sa carrière.

lire aussi : Le classement général

Dimanche soir, au terme de la 1re étape, Remco Evenepoel avait piqué une grosse colère en estimant que les derniers kilomètres étaient indignes d'une course internationale UCI et avait déclaré qu'il n'avait pas été loin de percuter une femme qui avait traversé la route au passage du peloton sous la flamme rouge. Un incident qui avait manifestement gêné Fabio Jakobsen dans sa préparation du sprint final. Les reproches d'Evenepoel sur l'organisation n'avaient pas été du goût des commissaires qui considéraient que le Belge n'avait pas à faire demi-tour juste après la ligne franchie pour venir protester. Le conflit finissait par s'aplanir ce lundi juste avant le départ de la 2e étape.

À l'issue d'une journée une nouvelle fois marquée par une chaleur écrasante et en dépit de la victoire du Néerlandais de Soudal-Quick Step, le maillot de leader est resté sur les épaules de l'Irlandais Sam Bennett, solide vainqueur lors de la 1re étape à San Juan et quatrième ce lundi à San José de Jachal. Ce mardi, les sprinteurs devraient une nouvelle fois être à l'honneur à l'occasion d'une 3e étape sans aucune difficulté dessinée autour de l'autodrome de Villicum (171 km).

lire aussi : Toute l'actu du cyclisme