Face à Angers, Monaco doit balayer les doutes

Alexander Nübel face à Ferencvaros (1-1). (Szilard Koszticsak/Ap)

Alors que son équipe reste sur quatre matches sans succès, l'entraîneur monégasque Philippe Clément assure que seul le manque de réussite explique cette période de disette.

Il y a deux semaines et demie, Monaco ne faisait que gagner. Depuis, l'équipe de Philippe Clement n'y arrive plus. Quatre matches se sont succédé, deux en Ligue Europa et deux autres en Championnat, sans le moindre succès. L'ASM a reculé à la 7e place en Championnat, à 6 points du podium, et elle a tiré un trait sur la première place de son groupe de C3, synonyme de potentiel gros adversaire si elle se qualifie pour les barrages (Barcelone, Atlético de Madrid, Juventus). Mais il en faut plus pour inquiéter Philippe Clement.


lire aussi

Tenu en échec par Ferencvaros, Monaco garde son destin en main en Ligue Europa

Ayant vécu la remontée de son équipe au printemps dernier, l'entraîneur belge sait que sa formation a les moyens d'enclencher une nouvelle série. Et il aime répéter que le football n'est pas un sport où le meilleur l'emporte systématiquement. « Quand on regarde les expected goals de Ferencvaros, ils sont d'un peu moins de 1 sur l'ensemble des deux matches (0-1 à l'aller le 15 septembre, 1-1 au retour ce jeudi), souligne-t-il. On ne doit pas dire que l'équipe n'a pas mérité de gagner sur ces quatre matches. On a manqué d'efficacité dans les deux rectangles. »


Entre blessure, suspension et errements...

L'expulsion de Mohamed Camara en début de match face à Clermont (1-1) n'a pas aidé, de même que sa suspension à Lille (3-4) - qui se prolonge ce week-end - et les errements défensifs de Vanderson, à Trabzonspor (0-4) et à Lille, en plus de la blessure du Brésilien à Ferencvaros, qui a obligé Diatta à occuper son poste de latéral droit. Et Alexander Nübel traverse un creux depuis le but gag qu'il a coûté à Trabzonspor. « En ce moment, nos adversaires n'ont pas eu beaucoup d'occasions, mais quand ils en ont eu une, c'était presque but », rappelle Clement, qui ne sent toutefois pas son gardien affecté par sa boulette en Turquie. « Je n'ai pas cette impression quand je le vois à l'entraînement ou en match. Il a prouvé beaucoup de bonnes choses ces derniers mois. J'espère que mes joueurs sont assez stables et matures pour croire en eux et en leurs qualités. »


lire aussi

Toute l'actu de l'AS Monaco