Face à la Belgique, le Canada espère marquer son premier but en Coupe du monde

Le Canadien Alphonso Davies lors de l'entraînement, mardi à Doha. (P. T. Fallon/AFP)

Le Canada s'aventure sans peur dans ce Mondial qui pourrait marquer son histoire s'il trouve au moins une fois le chemin des filets.

Arrivé avec quarante minutes de retard mardi en conférence de presse, le sélectionneur du Canada John Herdman a avancé un problème de circulation, mais il y a fort à parier que l'ambitieux technicien anglais est parti remplir ses obligations médiatiques au dernier moment, pour ne rien rater des ultimes secondes de l'improbable victoire saoudienne contre l'Argentine (2-1). Excellent « motivateur », Herdman a ainsi trouvé une source d'inspiration pour amener son équipe à créer la surprise contre la Belgique.

lire aussi : Toute l'actu de la Coupe du monde

Alphonso Davies est apte à jouerPour la deuxième Coupe du monde du Canada après celle de 1986, où les « Canucks » (le surnom de l'équipe) avaient été éliminés sans marquer le moindre but, une petite compétition interne a été lancée pour savoir qui deviendra le premier buteur de l'histoire de la sélection en Coupe du monde. Le dragster du Bayern Munich Alphonso Davies, remis d'une blessure à la cuisse droite, est apte à débuter, et jouera sa carte, comme le buteur lillois Jonathan David. « Les nuages sombres se sont dissipés », a glissé Herdman, rassuré de pouvoir compter sur tout son groupe, dont le milieu de Porto Stephen Eustaquio, un temps incertain.

Ultra-souriant, le capitaine Atiba Hutchinson a, lui, confié son intention de placer « le Canada sur la carte du foot ». International depuis 2003 (92 sélections, 9 buts), le milieu de Besiktas peut devenir le plus vieux joueur de champ titulaire de l'histoire de la Coupe du monde, à 39 ans, 9 mois et 15 jours. Il battrait ainsi le record de l'Argentin Angel Labruna (39 ans, 9 mois, 18 jours) datant de 1958.

lire aussi : Programme et résultats du groupe F