Face à la Juventus, Kvicha Kvaratskhelia a été étincelant

Le bruit des applaudissements du stade Diego Maradona ressemble à celui d'une pluie abondante du Nord de l'Europe. Il est assourdissant, étourdissant aussi d'une certaine manière, et résonne encore de longues minutes dans les têtes après le coup de sifflet final de ce Naples-Inter. Khvicha Kvaratskhelia salue des deux mains un public napolitain debout, qui peine encore à scander correctement son nom, mais qui ne peut que s'égosiller pour saluer la sortie de son héros remplacé par Hirving Lozano. Une nouvelle fois, l'esprit de Diego Maradona a trouvé refuge dans le corps de ce génie géorgien qui fait tout pour mettre le monde à ses pieds.

Comme chien et Kvicha

Cela faisait trente ans que la Juve n'avait pas encaissé cinq buts en Serie A. Depuis le 30 mai 1993 très exactement, c'était face à Pescara (5-1). Trois décennies plus tard,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com