Face à l'ampleur de la deuxième vague de Covid-19, des médecins plaident pour un couvre-feu plus dur, voire un reconfinement

franceinfo
·1 min de lecture

La situation face au Covid-19 est "difficile, voire critique", selon Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique. Alors que la deuxième vague s'abat sur la France et l'Europe, de plus en plus de voix appellent à durcir le couvre-feu ou même à instaurer un nouveau confinement.

>>> Covid-19 : le Conseil scientifique estime "autour de 100 000" le nombre de nouvelles contaminations par jour, soit le double du nombre de cas recensés. Suivez notre direct.

L'Union des professionnels de santé médecins libéraux (URPS) d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui regroupe 14 000 médecins libéraux dans la région, réclame un couvre-feu plus dur, dès 19h et un confinement le week-end pour tenter d'endiguer l'épidémie de Covid-19. C'est "la seule manière de faire, si on veut éviter un confinement général", estime sur franceinfo lundi 26 octobre le docteur Pierre-Jean Ternamian, président régional de l'URPS. Selon lui, "il faut aller beaucoup plus vite et maintenant" car "ce n'est qu'une question de jours pour que le reste du pays soit submergé".

Le couvre-feu est un "pari risqué"

Face à cette situation, il est peut-être déjà trop tard, affirme de son côté sur franceinfo Eric Caumes, chef du service infectiologie de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. "Le virus est tellement présent parmi nous que là, je pense qu'aujourd'hui on n'a plus le choix, il faudrait reconfiner." Selon lui, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi