Face au Barça et Messi, Dybala a eu son match référence

Étincelant depuis le début de la saison, l'attaquant argentin de la Juve aimerait gagner autant que le Barcelonais tout en suivant son propre parcours

"Messi a gagné beaucoup de Ligue des champions (quatre) et moi aucune. Je veux que celle-ci soit la première. Les gens doivent savoir que je ne suis pas Messi. Je suis Dybala et je veux simplement être Dybala, même si je comprends que l'on nous rapproche. Il n'y a qu'un seul Messi, comme il n'y avait qu'un seul Maradona. Vous ne pouvez pas remplacer ce genre de joueurs. Ça me met trop de pression", expliquait le numéro 21 de la Juventus à Marca avant la victoire plus que logique de la Vieille Dame mardi soir au Juventus Stadium (3-0). 


Pour son premier affrontement contre Lionel Messi, Paulo Dybala s'est distingué en offrant une superbe performance face à une équipe du Barça totalement amorphe dans la majorité des compartiments du jeu. L'absence de Segio Busquets, suspendu, pouvait laisser craindre que Dybala dispose d'une grande liberté dans la zone de jeu du 6 (Mascherano). Cela n'a pas manqué : constamment seul, laissé libre par l'entrejeu catalan, le natif de Laguna Larga a exhibé son talent lors du match le plus important de sa jeune carrière. Cette saison, Massimiliano Allegri l'a placé en numéro 10, changeant son système de jeu afin - entre autres - de maximiser ses qualités. Avec une référence fixe devant lui en la personne d'Higuain et protégé par un duo Khedira - Pjanic derrière, l'international argentin possède une liberté d'action très large. Face à lui Mascherano n'a rien su faire afin d'endiguer ses mouvements, manquant d'un discernement certain au moment d'aller au duel ou anticiper les gestes de son opposant. 

Sûre d'elle, la Juventus Turin avait fait savoir à travers certaines déclarations que le Barça actuel n'était plus aussi fort que par le passé, notamment celui contre lequel elle avait plié en 2015 lors de la finale de Ligue des champions de Berlin (3-1). Une Vieille Dame qui n'a plus gagné le trophée depuis la saison 1996. Mardi soir, cette ambition de victoire s'est matérialisée notamment par le biais de la performance de Dybala. Considéré comme un possible héritier de Messi au sommet du football mondial, au même titre que Neymar, il a prouvé qu'il avait les épaules afin d'assumer la possible charge que ce statut suppose, même si une confirmation est attendue sur la durée. Avec seulement deux ballons touchés dans la surface du Barça, Dybala a su les bonifier à merveille en deux buts. D'ailleurs, dans les matches à élimination directe, il a inscrit 3 buts en 4 matches de Ligue des champions cette saison-là où, à titre comparatif, Higuain a scoré à 2 fois en 23 matches. Au micro de Mediaset Premium, Gianluigi Buffon a salué la prestation de son coéquipier, qu'il considère dans une phase de progression importante : "Dybala a connu une croissance exponentielle au cours des deux dernières années. Quand je parle aux directeurs ou des amis dans le football, je dis depuis un certain temps qu'il est assez bon pour être dans les cinq meilleurs joueurs du monde et ne serait pas hors de sa place dans les trois premiers. Cela dit, il doit prouver chaque fois et avec régularité afin de montrer qu'il est digne de nos attentes à son égard."


En octobre 2015, Lionel Messi déclarait : "Paulo est un grand joueur. Le futur, c'est lui. Croyez-moi, vous allez en parler pendant des années." La prédiction du quintuple Ballon d'Or semble sur le bon chemin et La Pulga a pu vérifier cela de près sur la pelouse du Juventus Stadium.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages