«Tout est trop facile», le terrible constat sur la NBA

Alors que la saison régulière de NBA amorce tout doucement sa transition vers les Play-Offs, de nombreuses stars de la ligue continuent de briller chaque journée. Prestations de hautes volées, actions individuelles spectaculaires, pour John Wall, 5 fois All-Star, le fossé entre les stars et les joueurs lambdas est trop important en NBA.

En NBA, l’étiquette du franchise player révèle la mentalité actuelle : souvent, l’avenir à court et moyen terme d’une franchise dépend d’une individualité très forte. Ces dernières années, de nombreuses vedettes ont émergées, comme Luka Doncic du côté de Dallas, Ja Morant à Memphis, ou encore Jayson Tatum chez les Celtics de Boston. Aux côtés des expérimentés LeBron James et Kevin Durant, ces nouvelles stars dominent la ligue, de façon parfois abusée selon John Wall.

Un écart trop important

Présent en interview pour le podcast Tidal League, John Wall, ancien franchise player des Wizards de Washington, désormais aux Rockets de Houston, a déclaré : « Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, les jeunes joueurs d’aujourd’hui sont incroyablement forts. Mais que ce soit en NBA ou même au niveau NCAA, tout est trop facile aujourd’hui. Toutes les défenses changent sur les écrans, que ce soit le meneur ou le pivot, alors les attaques doivent simplement trouver le duel le plus déséquilibré et attaquer. À mon époque nous devions apprendre et défendre sur des vrais systèmes ».

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com