Le fauteuil d'Angers

SO FOOT

"On a droit à une ferveur, à une ambiance dans la ville et dans le stade que je n'ai jamais connues alors que ça fait plus de trente ans que j'arpente les couloirs de Jean-Bouin." Il y a un peu plus d'un an, Anthony Tondut, médecin d'Angers depuis près de dix ans, kiffait la troisième place surprise de Ligue 1 squattée par le promu. Aujourd'hui, l'enceinte s'appelle désormais le stade Raymond-Kopa, le SCO, toujours dans l'élite, pointe tranquillement au douzième rang et l'atmosphère penche davantage du côté de la sérénité que de l'euphorie. Et pour cause : en l'espace de deux saisons, Angers est (re)devenu une équipe qui compte dans le football national.

Maman stabilité


Jamais franchement inquiété par une éventuelle relégation en 2017 (malgré une mauvaise période traversée cet hiver), le plus petit budget de première division est ainsi en train de réussir un pari qui…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages