Nos favoris pour le British Open

S'il a terminé 46e l'année dernière, Rory McIlroy s'est déjà imposé au British Open (en 2014) et sera favori à Saint Andrews. (Peter van den Berg/USA TODAY SPORTS/PRESSE SPORTS/Presse Sports)

Du 14 au 17 juillet, le prestigieux parcours de Saint Andrews donne rendez-vous au monde du golf pour le 150e British Open. Voici les favoris de la rédaction de « L'Équipe » et du « Journal du Golf ».

★★★★★ : -

★★★★ : -

★★★ : Rory McIlroy, Xander Schauffele, Cameron Smith, Jordan Spieth

Rory McIlroy, 33 ans, 2e mondial

C'est celui que tout le monde voudrait voir gagner, comme à chaque tournoi où le chouchou de la planète golf s'aligne. Sans Grand Chelem depuis 2014, le numéro deux mondial est selon lui « en confiance comme jamais » avec son jeu. Co-détenteur du record de Saint Andrews à l'Open (63, 2010), McIlroy « n'à plus qu'à » aligner quatre cartes sans grosse fausse note et éviter ses désormais classiques dérapages majeurs sur un tour. Dans ce cas, personne ou presque ne pourra lui résister. Deuxième du Masters, 8e à l'USPGA et 5e à l'US Open, le n°2 mondial connaît bien le British Open avec 13 participations. Malgré deux cuts manqués (2013 et 2019), Rory y a déjà brillé avec la meilleure performance amateure en 2007 et le sacre en 2014. Il arrivera en confiance à Saint Andrews grâce à sa victoire au RBC Canadian Open il y a tout juste un mois.

Xander Schauffele, 28 ans, 5e mondial

Xander Schauffele n'a pas encore inscrit de Majeur à son palmarès. Mais avec quatre podiums, l'Américain est déjà passé tout proche du Graal. La première fois, c'était en 2018 avec une deuxième place... au British Open. Lors de ses trois autres participations à l'Open britannique, le natif de San Diego (Californie) a terminé 20e, 41e et 26e. Mais pour trouver une raison de vaincre le signe indien, il suffit de se retourner sur ses deux dernières sorties. Vainqueur du Travelers Championship puis du Genesis Scottish Open, le champion olympique est l'homme en forme avant la bataille de Saint Andrews.

Cameron Smith, 28 ans, 6e mondial

Les greens de Saint Andrews sont immenses et pentus, sollicitant l'habileté putter en main comme aucun autre parcours de la rotation. C'est justement la grande force de l'Australien, également très habile au wedging. Sa 10e place au Scottish Open dimanche dernier montre que les links écossais peuvent lui convenir. Le début de saison de Cameron Smith était flamboyant. Vainqueur du Players, il a continué sur sa lancée au Masters en jouant le titre jusque dans les derniers trous. Finalement, l'Australien a terminé au 3e rang, le meilleur résultat de sa carrière en Majeur. Mais depuis, c'est plus compliqué pour le joueur de 28 ans. Ses mauvais résultats s'expliquent par son mauvais driving : 104e meilleure distance du tour (298 m) et 142e précision (57,08 %). À Saint Andrews, l'importance du driving est moindre et Cameron Smith pourrait ainsi améliorer sa 20e place du British Open 2019.

lire aussi

Comment l'apparition du LIV a fracturé le golf mondial

Jordan Spieth, 28 ans, 12e mondial

Jordan Spieth réalise une saison tous azimuts. Malgré des résultats en dents de scie, il a enchaîné titre au RBC Heritage et deuxième place à l'AT & T Byron Nelson. Miss-cut à Augusta, 34e à l'USPGA et 37e à l'US Open, le joueur de 28 ans est plutôt en difficulté sur les Majeurs de la saison. Mais le British Open représente la parfaite occasion pour se relancer, lui le dauphin de la dernière édition. Jordan Spieth est à l'aise sur les terres britanniques. Champion en 2017, quatre fois dans le top 10 en huit participations, il n'a d'ailleurs jamais manqué le cut à The Open. Et à Saint Andrews, le Texan avait même obtenu une 4e place en 2015. De bon augure ?

★★ : Shane Lowry, Matt Fitzpatrick, Scottie Scheffler, Collin Morikawa

Shane Lowry, 35 ans, 22e mondial

Un expert du golf de bord de mer, vainqueur de l'Open 2019 chez lui, à Portrush. Shane Lowry maîtrise les balles basses comme personne sur cette planète et saura faire jouer sa science des links à Saint Andrews. En forme cette saison (9 top 15, dont 3 podiums), costaud en Majeurs (encore 3e à Augusta cette année) et créatif autour des greens, l'Irlandais reste sur une 9e place en Irlande, il y a deux semaines.

Matt Fitzpatrick, 28 ans, 10e mondial

Hormis une victoire en junior à Saint Andrews, Matt Fitzpatrick n'a jamais réussi sur la Mecque du Golf. Mais il y a encore un mois, l'Anglais n'avait jamais vraiment performé en Grand Chelem... Le récent vainqueur de l'US Open est désormais un tout autre joueur. À voir maintenant si son ADN britannique l'aidera. Et si la présence encombrante de Tiger Woods dans sa partie jeudi et vendredi ne l'inhibera pas. Sixième en Écosse dimanche, il semble en tout cas avoir digéré son premier majeur.

Scottie Scheffler, 26 ans, 1er mondial

La saison dernière, Scottie Scheffler découvrait le British Open avec une 8e place. Depuis, la carrière de l'Américain a pris une tout autre dimension. À l'époque, il n'avait jamais gagné sur le PGA Tour et se classait 19e mondial avant le tournoi. Aujourd'hui, le joueur de 26 ans compte 6 titres sur le tour américain et arrive à Saint Andrews comme le patron du golf mondial. En Majeur aussi, l'enfant de Ridgewood (New Jersey) a passé un cap. Entre son cut manqué à l'USPGA, Scottie Scheffler a décroché la veste verte à Augusta et terminé 2e de l'US Open. Impossible donc de ne pas le placer parmi les grands favoris.

Collin Morikawa, 25 ans, 8e mondial

C'est le tenant du titre, champion dès sa première participation au British Open. Il faut remonter en 2009 pour trouver un joueur conserver sa couronne : l'Irlandais Padraig Harrington, dans la foulée du doublé de Tiger Woods. Collin Morikawa peut ainsi créer un petit événement en cas de succès à Saint Andrews. Lui qui n'a pas encore empoché de trophée cette saison. L'Américain a cependant réalisé de bonnes performances avec son deuxième rang au Genesis Invitational et ses cinquièmes places au Masters et à l'US Open.

★ : Tiger Woods, Tommy Fleetwood, Justin Thomas

Tiger Woods, 46 ans, 994e mondial

À 46 ans et de retour de sa grave blessure à la jambe droite, les sorties de Tiger Woods sont de plus en plus rares. Après deux ans d'absence, l'homme aux 110 titres est revenu sur les greens lors du dernier Masters. Deux premiers tours encourageants avant d'être dans le dur physiquement, une 47e place finale, mais qu'importe... L'essentiel n'était pas là. Forfait après trois tours à l'USPGA, Tiger s'avance pour son troisième tournoi de la saison au British Open. Le tracé tout plat de Saint-Andrews doit épargner sa jambe blessée. Sur un parcours où il a remporté en 2000 et 2005 deux de ses trois British (2006 aussi). Pour l'édition 2022, le champion américain foulera à nouveau le parcours de Saint Andrews, « The home of golf ». Un joli clin d'oeil pour une belle surprise ?

Tommy Fleetwood, 31 ans, 35e mondial

Il sait se sublimer dan les grands tournois que ce soit en Ryder Cup ou en Majeurs. Tommy Fleetwood a ainsi terminé 5e de l'USPGA cette saison. Après avoir manqué le cut lors de ses trois premiers British Open (de 2014 à 2016), l'Anglais a ensuite toujours été au bout des 72 trous avec notamment sa deuxième place en 2019. Et à l'approche de la 150e édition, il pourra bien remettre ça. Le joueur de 31 ans arrive à Saint Andrews en confiance, en atteste sa 4e position au Genesis Scottish Open la semaine dernière.

Justin Thomas, 29 ans, 7e mondial

Un cut manqué au Genesis Scottish Open et une 37e place à l'US Open, Justin Thomas ne se présente pas à Saint Andrews dans les meilleures conditions. D'autant que le British Open n'est pas spécialement un tournoi qui lui réussit bien. Au contraire même. De ses cinq participations, seul son 11e rang en 2019 entretient une lueur d'espoir (53e, MC, MC et 40e pour ses autres résultats). Mais le joueur de 29 ans pourra s'appuyer sur sa réussite des premiers Majeurs de la saison avec son probant Masters (8e) et son titre à l'USPGA, son deuxième en Grand Chelem. À lui maintenant de vérifier l'adage « jamais deux sans trois ».

lire aussi

Toute l'actualité golf

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles