FC Nantes : A mi-parcours, le FCN n’est vraiment pas glamour et suscite le désamour

David Phelippeau
·1 min de lecture

FOOTBALL - Après dix-neuf journées de Ligue 1, les Canaris ne doivent leur place (17e) en dehors de la zone rouge qu’à des adversaires (Lorient et Nîmes surtout) très faibles

Ils ont marché sur un fil avec un équilibre précaire sans jamais chuter. Sur cette première partie de saison, les Canaris, qui restent sur neuf matchs sans succès, ont flirté avec la zone rouge (les trois dernières places), mais n’en ont jamais été locataires, ne serait-ce qu’une journée. A mi-parcours, le FC Nantes, qui a changé trois fois de tête sur le banc ( Christian Gourcuff puis Patrick Collot puis Raymond Domenech) ne doit son absence dans les tréfonds du classement de l’élite qu’à des « poursuivants » (Dijon, Lorient et Nîmes) pour l’instant d’une insigne faiblesse. Retour sur une première partie de saison durant laquelle le club nantais a plus que jamais défrayé la chronique.

Des chiffres plus que préoccupants

Dix-sept points en 19 journées. En Ligue 1, c’est le pire bilan à mi-exercice du FC Nantes depuis l’arrivée de Waldemar Kita à la présidence en 2007. En 2016-2017, lorsque René Girard avait été limogé fin novembre (et remplacé par Philippe Mao en intérim puis Sergio Conceiçaõ), le club comptabilisait(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
FC Nantes : Joueurs, jeunes, médias… Comment Domenech essaie de séduire tout son monde
Mercato FC Nantes: Le jeune Canari Abdoulaye Dabo va être prêté à la Juventus
FC Nantes : 300 banderoles contre le président Kita déployées dans Nantes (et sa périphérie)