Le FC Südtirol de retour en Serie B italienne

Après soixante-quatorze ans d'attente, le FC Südtirol, représentant de l'unique province germanophone d'Italie, retrouve la Serie B... avec une défense à l'italienne, la plus imperméable d'Europe.

L'un des parents pauvres du football italien est aussi l'une de ses régions les plus riches, ou plutôt, une province autonome, celle de Bolzano, la partie la plus septentrionale d'Italie, recouverte de montagnes, qui confine avec l'Autriche. Les revenus moyens sont les plus élevés de la Botte après la Lombardie, cette locomotive économique et footballistique du pays.

Pour Bolzano, la Serie B, c'est déjà beaucoup. Il n'existait qu'un seul précédent, en 1947-1948, quand la Deuxième Division italienne comportait 54 équipes divisées en trois poules. Le Bolzano Calcio a été relégué avec 32 autres clubs et a végété dans les divisions inférieures jusqu'à sa disparition.

Le Fussball Club Südtirol a pris le relais, non sans polémiques : « Il a été fondé dans un bourg voisin, Bressanone, et a été transféré ensuite ici. C'est davantage l'équipe de la région que celle de la ville », retrace Kévin Vinetot.

Ce défenseur français de 33 ans arpente les différentes divisions transalpines depuis 2008 et s'est installé dans ce coin germanophone en 2017 : « Les noms sur les pancartes sont d'abord écrits en allemand. On retrouve cette mentalité, les gens sont concentrés sur eux-mêmes, peu démonstratifs, moins curieux des étrangers. Ce sont quand même de bons vivants, mais avant tout de gros bosseurs. Si vous ne pensez pas qu'au boulot, vous n'avez pas votre place ici. »

Le club subit ce particularisme régional de plein fouet, ses couleurs rouge et blanc sont celles du drapeau du Tyrol et l'organigramme est composé en grande majorité de patronymes allemands. Les tifosi italophones réclament le retour de l'ancienne dénomination bilingue : FC Südtirol-Alto Adige.

lire aussi
Suivre toute l'actualité du football italien

Enfin, ceux qui s'intéressent au football... Qui sont inférieurs en nombre aux fans de l'équipe locale de hockey sur glace, laquelle participe... au Championnat d'Autriche. Et cela, Vinetot le regrette : « Je sais ce qu'est une ville de foot en Italie. Là, on essaye de faire notre place. On n'a pas l'impression qu'un club vient de gagner un Championnat de façon incroyable. »

Et pourtant, le bilan du Fussball Club Südtirol est impeccable. Premier du groupe A de Serie C avec 9 buts encaissés en 38 journées et 29 clean sheets pour le portier Giacomo Poluzzi. Il affiche de très loin la meilleure défense des trois premières divisions des nations du Big 5. « Le pire, c'est qu'on n'a pas vraiment bossé cet aspect, sourit Vinetot. C'est une mentalité, on célébrait quand on empêchait un tir adverse, ça tuait psychologiquement nos adversaires. » Tyrol du Sud pour les uns, Haut-Adige pour les autres. Forteresse pour tous.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles