FCGB : Combien vaut désormais Ui-jo Hwang sur le mercato ?

Ui-jo Hwang transfert
Bordeaux craque trop en défense, mais les Girondins marquent aussi beaucoup de buts. Et souvent par le fait de Ui-jo Hwang.

Cette saison, le FCGB est dans une situation bien différente de celles des dernières années. Le club est à la lutte pour se maintenir en Ligue 1. Malgré des mauvaises performances collectives, certains joueurs parviennent à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de Ui-jo Hwang. Formé au Seongnam FC, l’attaquant a passé ses premières années en K League 1, la première division de Corée du Sud. Il part ensuite pour le Japon, et intègre Gamba Osaka, club de J1 League, qui le recrute contre 1,5 M€, en juillet 2017. Deux ans suffisent pour se faire remarquer par les Girondins, qui lui font découvrir le championnat français. Arrivé contre 2 millions d’euros, l’international coréen en vaut désormais presque quatre fois plus.

La valeur marchande de l’attaquant du FCGB ne cesse d’augmenter

Dès sa première saison, bien que celle-ci soit coupée court, Ui-jo Hwang montre son talent. De fil en aiguille, l’avant-centre va s’imposer à la pointe bordelaise. Aujourd’hui, il est valorisé entre 4 et 7 millions d’euros, par l’Observatoire du football (CIES). Une estimation similaire à celle de Transfermarkt, qui pointe à 7 millions d’euros. Avec un contrat qui prend fin en juin 2023, les Girondins vont devoir rapidement se pencher sur son cas. Difficile de dire si le joueur de 29 ans prolongera son aventure dans l’Hexagone, au vu de la situation collective du club. Il bénéficie d’un réel soutien des supporters, puisque son maillot est le plus demandé dans les corners officiels bordelais.

Ui-jo Hwang continue de performer malgré les déboires de son club

Pour la deuxième saison consécutive, le numéro 18 a dépassé la barre des 10 buts en championnat. Il est, encore une fois, l’attaquant le plus en vue de son équipe. Ses bonnes performances ne vont-t-elles pas finir par l’éloigner du FCGB ? Ces dernières années, les Girondins nous ont habitués à se séparer de quelques-uns de leurs meilleurs joueurs, lors de chaque mercato. On peut citer Malcolm, Jules Koundé, Aurélien Tchouameni, ou encore Yacine Adli, l’été dernier. En revanche, si Bordeaux souhaite conserver son buteur, un maintien en Ligue 1 semble obligatoire.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles