Federer : "Rafa m'a aidé à devenir un meilleur joueur"

TENNIS –  Ce week-end, Rafael Nadal et Roger Federer font équipe pour la première fois de leur carrière dans le cadre de la Laver Cup, disputée à Prague. L’occasion pour le Suisse de revenir sur la relation si spéciale qu’il entretient avec son grand rival espagnol.

Roger Federer et Rafael Nadal se congratulent après leur victoire en double.

En 16 ans de carrière commune depuis les débuts pro de Nadal, ces deux-là ont régné sur le tennis mondial, trusté les titres en Grand Chelem (19 pour Federer, 16 pour Nadal, dont 2 chacun cette année) et se sont affrontés à 37 reprises (23 victoires à 14 pour Nadal), dont quelques duels homériques. Mais ils n’avaient encore jamais joué ensemble.

Voir Roger Federer (36 ans) et Rafael Nadal (31 ans) faire équipe en double, samedi soir à Prague, a donc constitué l’un des moments les plus forts de la saison 2017 de tennis, et ce même si la Laver Cup, qui réunit ces deux légendes au sein de la “Team Europe”, n’est pour le moment qu’une compétition amicale expérimentale.

“Avec Rafa, on parle beaucoup tactique”

En marge de ce fameux match de double qui a focalisé toute l’attention, et produit quelques scènes savoureuses, Federer s’est confié, dans les colonnes du Parisien, sur sa joie d’être enfin du même côté du filet que son rival et ami. “Je suis heureux de passer du temps avec lui. Je partage tous les repas avec lui — et avec les autres joueurs de notre équipe — et on échange énormément, explique ainsi le Suisse. Passer une semaine comme ça en groupe, avec Rafa et les autres qui sont presque tous des tops 10, c’est très particulier. C’est cool, enrichissant. Tout le monde a très envie de gagner et, avec Rafa, on parle beaucoup tactique.

“Plus nous vieillissons et plus je réalise que Rafa compte énormément dans ma carrière”

Pour Federer, cette association royale est aussi l’occasion de mesurer le chemin parcouru depuis l’arrivée de Nadal sur le circuit ATP, au début des années 2000. “Au début, il était très timide, très respectueux des joueurs du top 10 et de moi en particulier vu que j’étais numéro 1, raconte “Rodger”. Puis il a affirmé sa personnalité. Nous avons eu des batailles difficiles sur le court, nous avons eu des divergences, mais il y a toujours eu énormément de respect entre nous. Nous avons partagé tellement de moments forts sur et en dehors du court que nous avons noué une forme d’amitié.

Plus nous vieillissons et plus je réalise que Rafa compte énormément dans ma carrière, poursuit Federer. Il restera toujours mon rival ultime. Et même si j’étais déjà numéro 1 quand il est arrivé, il m’a aidé à progresser, à devenir un meilleur joueur. Peut-être que la présence de Rafa est une source de motivation supplémentaire. Notre rivalité fait partie de ce que j’aime dans le tennis. Son jeu et mon jeu se complètent bien. Quand je m’entraîne, j’essaie de progresser et ajuster mon jeu pour honorer notre rivalité.” Cette émulation permanente aura donc généré ce qui restera comme l’un des plus beaux et grands duels de l’histoire du sport.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages