Fermeture des remontées mécaniques : "Les moniteurs de ski sont sous perfusion"

Coralie Salle
·1 min de lecture

C’est un énorme coup dur pour les stations de ski, et plus particulièrement pour les acteurs du monde de la montagne à l'instar des moniteurs. À quelques jours du début des vacances scolaires, les remontées mécaniques restent fermées jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui inquiète Jean-Marie Rey, maire et directeur de l’École du ski français (ESF) de Monêtier-Les-Bains. "Les moniteurs sont sous perfusion depuis un petit moment. Je les sens de moins en moins motivés pour finir l’hiver. On a du mal à les mobiliser pour les mettre en marche." À cause des restrictions gouvernementales, les professionnels de la neige donnent moins de cours. "On travaille beaucoup moins que d'habitude. Par exemple, en temps normal, à Noël, on bosse environ huit heures par jour. Là, nous sommes qu'à cinq heures par jour", soupire Nicolas Bonhomme, moniteur à Serre Chevalier.

Avec la fermeture des remontées mécaniques, les éducateurs des sports d’hiver sont moins sollicités. Du coup, certains saisonniers ne sont pas engagés pour faire la saison. "On a plusieurs profils de moniteurs. Ceux qui ont une activité à côté ont repris leur travail à plein temps, mais ceux-là ne représentent qu’un cinquième de notre effectif. Les autres sont des saisonniers...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi