Fernández, Álvarez, Mac Allister : L'Argentine se refait une jeunesse

L'Argentine n'a pas eu besoin de Messi ce soir. " Les mots d'un Omar Da Fonseca tout sourire au coup de sifflet final après avoir commenté la partie pour Bein Sports sont certes un poil exagérés, tant le n°10 de l'Albiceleste a brillé dans l'organisation du jeu des siens, malgré son penalty raté. Mais ils traduisent une réalité : alors que leur équipe risquait de devoir faire ses bagages dès la phase de poules, ce sont les petits jeunes qui ont pris les choses en main. Sagement assis sur le banc lors de l'entrée en lice manquée des leurs face à l'Arabie saoudite, Enzo Fernández, Julián Álvarez et Alexis Mac Allister sont les grands bonshommes de la soirée.

Biberon doré


Plus jeune joueur à débuter une rencontre de Coupe du monde pour son pays depuis un certain Lionel Messi en 2006, le milieu de terrain du Benfica a rayonné dans l'entrejeu, coupant les rares transitions polonaises et participant au…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com