Fernando Santos, les pleins pouvoirs

Le Ballon d'or 2022 serait-il maudit ? C'est en tout cas ce que l'on pourrait penser avec les forfaits en Coupe du monde du lauréat Karim Benzema et du finaliste Sadio Mané, ainsi que la mauvaise performance de Kevin De Bruyne qui complétait le podium. Une possible malédiction dont se fout complètement Fernando Santos qui n'est pas du genre à prendre en considération ce classement au moment de cocher les noms de son équipe. Pour preuve, trois des quatre Portugais présents dans ce classement (Rafael Leão, Cristiano Ronaldo et João Cancelo) se sont assis sur le banc lors du huitième de finale face à la Suisse. Et si ce choix fort - notamment par rapport à CR7 - a été vivement discuté au moment de l'annonce de la compo, il s'est révélé plus que payant, puisque le Portugal a étrillé la Suisse (6-1) en proposant un jeu alléchant et n'a jamais semblé aussi fort depuis l'arrivée du fumeur de havanes en 2014. Preuve, s'il en fallait encore…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com