Ferrán, l'arme fatale de l'Espagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Roja ne pouvait compter ni sur Álvaro Morata, ni sur Dani Olmo, ni sur Gerard Moreno, pour relever le défi italien à San Siro. Irrémédiable ? Pas quand on peut s'appuyer sur un collectif parfaitement huilé, et encore moins quand on dispose d'une arme létale comme Ferrán Torres. Déjà buteur lors des deux dernières rencontres de son équipe nationale, contre la Géorgie (4-0) puis au Kosovo (0-2), le feu follet de Manchester City a fait encore mieux face au champion d'Europe en claquant un doublé, offrant à l'Espagne le droit de rêver à un trophée, le premier depuis 2012.


V pour Vendetta


Un doublé contre la Nazionale. Comme Sesúmaga (1920), Luis Regueiro (1930) et Isco (2017). Une performance rare mais pas forcément étonnante pour un joueur habitué à briller dès que La Marcha Real se fait entendre. Moins en vue du côté ces…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles