Ferrari a choisi Sainz, Ricciardo ou Vettel chez McLaren ?

Basile Davoine
motorsport.com

Après avoir annoncé son divorce avec à partir de 2021. Selon les informations de Motorsport.com, le recrutement du pilote espagnol, âgé de 25 ans, pourrait même intervenir dès jeudi. 

Lire aussi :

En chiffres : quelle place pour Vettel dans l'Histoire de Ferrari ?Vettel et Ferrari, une idylle qui s'est peu à peu ternie

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Avec les nombreuses rumeurs en toile de fond, le père du pilote s'est exprimé au micro de Movistar mardi et a implicitement confirmé que quelque chose se tramait, affirmant qu'il était "clair que les choses bougent" en ce moment. Carlos Sainz Senior prédit également une conclusion rapide à cet épisode : "La situation avec ces rumeurs ne peut pas durer deux mois de plus. C'est tout ce que je peux dire dans l'immédiat". 

L'arrivée de Sainz chez Ferrari en bonne voie, le jeu des chaises musicales déclenché par le départ de Vettel va se poursuivre et pourrait même se précipiter. Face au départ de son pilote, McLaren va devoir trouver une solution et le baquet de l'écurie de Woking paraît destiné soit à Sebastian Vettel soit à . 

Ricciardo mettrait alors fin à son aventure chez après seulement deux saisons, dont l'une est encore à disputer. Ce n'est plus un secret, l'Australien cherche une éventuelle porte de sortie après une année 2019 décevante. Le défi proposé par McLaren, faute de place dans l'un des trois top teams, semble être celui qu'il faut saisir. L'écurie britannique se reconstruit solidement avec à sa tête Andrea Seidl, tandis qu'elle disposera bientôt d'un argument supplémentaire avec son passage à une motorisation Mercedes dès 2021. 

Vettel est l'autre candidat crédible pour rejoindre McLaren. Si tel n'était pas le cas, les options du quadruple Champion du monde allemand s'en trouveraient alors considérablement réduites. a pour l'instant davantage des airs de filet de sécurité déployé par Toto Wolff que de réelle volonté de faire le premier pas. La tendance pourrait donc aller vers une retraite de Vettel fin 2020, mais l'intéressé affirme n'avoir pas pris sa décision. "Je vais prendre le temps de réfléchir à ce qui compte vraiment quant à mon avenir", a-t-il fait savoir mardi.

Avec Christian Nimmervoll  

À lire aussi