Ferrari installe un bâtiment réservé à Haas à Maranello

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

L'instauration en Formule 1 d'un plafond de dépenses va obliger les grosses écuries à redéployer une partie de leur personnel clé. Pour Ferrari, cela va se traduire notamment par l'arrivée chez ses clients d'employés de la marque.

La Scuderia a déjà annoncé plus tôt ce mois-ci que Simone Resta, son responsable de l'ingénierie du châssis, passerait chez Haas dans un rôle encore indéterminé. Mais cela ne s'arrêtera pas là, avec des transferts supplémentaires qui vont être finalisés dans les prochains jours.

Ainsi, une "plateforme" séparée est mise en place près de l'usine Ferrari où ce personnel pourra uniquement travailler pour Haas. "Ces personnes seront à Maranello dans un bâtiment totalement séparé de la Scuderia Ferrari", a expliqué Mattia Binotto, directeur de la structure italienne. "Ils n'auront pas accès aux bâtiments de la Scuderia Ferrari. C'est séparé et ils y resteront."

Lire aussi :

Retour sur les Ferrari 312T, les F1 des titres de Lauda Ferrari redoute les évolutions "gratuites" d'Aston Martin et AlphaTauri Un ancien directeur sportif de Ferrari est décédé

Malgré cette organisation revue, Binotto assure que la relation avec Haas restera la même et qu'une telle installation ne servira pas à mettre des idées en commun, ce qui pourrait aller à l'encontre de la réglementation. "Pour nous, ce sont des clients. Certains de nos employés vont rejoindre leur équipe, et je pense que c'est une grande opportunité pour eux. C'est une grande opportunité, parce que je pense qu'en faisant cela, cela peut renforcer leur organisation, et leur organisation technique."

"C'est quelque chose qui était nécessaire pour nous, parce que nous avons dû réduire notre organisation actuelle pour respecter les limites du plafond budgétaire. Mais Haas est quand même une équipe totalement indépendante, par rapport à Ferrari. Ce n'est pas une équipe junior et nous n'échangeons pas d'informations au-delà de ce qui est possible dans le règlement."

Une manière pour Ferrari d'éviter d'avoir à libérer des employés, au risque de les voir renforcer des équipes rivales. "Si je peux choisir et que je dois réduire mon organisation, je suis certainement plus heureux de savoir que ces gars rejoignent l'équipe Haas et la renforcent, au lieu d'être simplement sur le marché et disponibles pour les autres équipes. C'est certainement ainsi que nous envisageons les collaborations."