Ferrari n'a aucun intérêt à arrêter le développement de la SF90

Valentin Khorounzhiy

Après le début de saison de Mercedes effectué à une cadence infernale, il avait été suggéré à Ferrari d'oublier 2019, et , et la Scuderia est à 150 points de Mercedes, mais Mattia Binotto pense que l'équipe ne gagnerait rien à abandonner maintenant le développement de la SF90, puisque le règlement 2020 sera dans la continuité de l'actuel.

"C'est une tâche difficile", a reconnu le directeur de l'équipe, interrogé par Motorsport.com sur ses projets pour les priorités de développement entre 2019, 2020, et le nouveau règlement prévu pour 2021. "Je pense que tout ce que nous pouvons faire cette année sera bénéfique pour la suivante, donc je ne pense pas qu'il faille interrompre le développement de la saison en cours car, encore une fois, cela peut être transmis. Mais nous devons nous organiser pour 2021, sans aucun doute. Nous avons de nouveaux responsables dans le département technique, et nous devons prendre nos décisions ensemble et prudemment, pour ce qui est des priorités."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Leclerc cherche à comprendre son déficit sur Vettel en course

La priorité de Ferrari au sujet de la SF90 a été d'ajouter de l'appui aérodynamique, et le Grand Prix de Hongrie a montré que l'équipe est encore derrière ses rivales, Mercedes et Red Bull, dans ce domaine. Cependant, Binotto avoue que Ferrari devrait conserver la philosophie aéro à faible traînée sur sa monoplace 2020.

"Nous espérons pouvoir avoir plus d'appui avec un niveau d'efficience similaire. Je pense que ça devrait être nos deux objectifs", poursuit l'Italien. "Je crois que la direction de développement est d'avoir plus d'appui, et je ne mettrai pas l'efficience dans cette équation. Je pense qu'on devrait simplement ajouter de l'appui et être aussi efficients que nous le pouvons. Enfin, nous devrons utiliser cet appui correctement, avec les réglages pour avoir un équilibre correct – et ce sont des domaines dans lesquels nous pouvons et devons progresser."

Après une première partie de saison compliquée pour son équipe, Binotto admet que la pause estivale est bienvenue : "C'était un début de saison exigeant, sans aucun doute, pour de nombreuses raisons. Avoir changé l'organisation [de l'équipe] en janvier n'était pas simple. Globalement, oui, ça a été fatigant, mais je pense que s'il y a quelque chose qui nous a aidé, c'est l'esprit d'équipe qui est présent. Et comme vous le savez, quand vous êtes en difficulté, mais que vous pouvez sentir autour de vous que les gens sont heureux et vous soutiennent, c'est beaucoup plus simple. Et si quelque chose me rend plus à l'aise, ce sont bien les gens autour de moi. Je pense que c'est vrai pour chacun de nous, et je pense que c'est notre force pour le moment."

À lire aussi