Ferrari : Le podium de Vettel était "très important"

Fabien Gaillard
·3 min de lecture

dans le dernier tour lui a ouvert la porte à une arrivée au troisième rang.

Mattia Binotto, qui était absent à Istanbul, estime que la performance de Vettel a prouvé qu'il progressait enfin au volant de la SF1000. "Je suis très heureux pour Sebastian. Je pense qu'un podium, c'est très important pour lui. La saison a été difficile. Je pense qu'il a commencé à être, au moins maintenant à la fin de la saison, [plus] à l'aise avec la voiture. Il est plus performant."

Lire aussi :

Ferrari F500, une F2 championne de F1 !

"Il a réalisé un très bon départ, très constant, avec un bon rythme. Il gérait les pneus, réussissait à conserver les positions, et à tenir. Et globalement, même dans le dernier tour, il a été bon car il a saisi l'opportunité. Et c'est super pour lui. Il a fini troisième, très proche de Pérez. Mais c'est très bien, je suis heureux pour lui. Il y a encore trois courses, et avec un peu de chance nous ferons aussi bien lors de la prochaine."

Vettel s'est montré très ouvert sur la question de ses difficultés à tirer autant de performance de sa monoplace en qualifications que Leclerc, en raison d'un manque de confiance dans la recherche des limites de l'adhérence. Et ses positions de départ ont souvent compromis ses efforts en course puisqu'il s'est retrouvé coincé dans la dense et serrée bataille du milieu de peloton.

S'exprimant après le GP de Turquie, Vettel a déclaré qu'il espérait que son pas en avant à Istanbul serait le signe d'une compétitivité retrouvée lors des trois dernières épreuves de la saison. "Je pense que j'ai évidemment eu du mal à tirer le maximum de la voiture. J'espère donc que lors des prochaines courses, nous serons plus proches."

"Les courses que nous avons eues jusqu'à présent ont évidemment été compromises, car une fois que vous êtes à l'arrière, vous êtes en quelque sorte bloqué. Sur le mouillé, tout est un peu différent, et vous pouvez... vous pouvez être chanceux ou malchanceux, vous pouvez faire plus de différence que sur le sec."

Lire aussi :

Ce qu'a dit Vettel à Hamilton à l'arrivée du GP de Turquie

Le Champion du monde a admis après la course avoir pensé aux difficultés rencontrées cette année par Vettel alors qu'ils luttaient en piste à Istanbul. "J'étais derrière Seb et, pendant un moment, je pensais que je pouvais le dépasser, mais ensuite nous avons eu cette bataille et c'était vraiment frustrant de ne pas pouvoir le doubler."

"Mais, je pensais également : 'Tu sais quoi, Seb a connu l'année la plus difficile, je dirais peut-être même de toute sa carrière' et j'ai trouvé qu'il pilotait vraiment bien. Mais en même temps, je me disais : 'Il est si bon, mais bordel, il est sur mon chemin, les gars devant s'échappent !' Et puis il a commencé à s'échapper devant moi et à ce moment-là, j'ai vraiment vu la victoire me filer entre les doigts."

Avec Jonathan Noble et Erwin Jaeggi