Ferrari prédit des débuts "très difficiles" pour Schumacher

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

En 2021, va faire ses débuts en Formule 1 au sein de l'écurie Haas, débuts qui s'annoncent difficiles. L'équipe américaine n'a pas développé sa monoplace au cours de la saison 2020 et ne compte pas le faire davantage lorsqu'elle aura présenté sa nouvelle monture cette année. De plus, Schumacher a toujours connu une première campagne difficile dans chaque championnat auquel il a participé, finissant dixième à douzième en F4, en F3 et en F2, avant de jouer le titre l'année suivante dans chacune de ces disciplines – avec succès en F3 Europe et en F2.

Mick Schumacher, Haas VF-20

Mick Schumacher, Haas VF-20 <span class="copyright">Mark Sutton / Motorsport Images</span>
Mick Schumacher, Haas VF-20 Mark Sutton / Motorsport Images

Mark Sutton / Motorsport Images

Pourrait-on voir Schumacher bientôt dans un baquet Ferrari ? C'est difficile à dire. La Scuderia n'a pas pour habitude de faire confiance aux jeunes pilotes même si elle a titularisé Charles Leclerc pour sa deuxième saison dans l'élite seulement. La dernière fois que l'on a vu un rookie dans un bolide rouge, c'était… , qui n'a fait qu'un Grand Prix avec McLaren avant de débarquer à Maranello en 1977 !

Lire aussi :

Le titre leur a échappé : Gilles Villeneuve, le fantastique

"La Ferrari Driver Academy n'est pas là pour former des pilotes pour la F1, elle est là pour former des pilotes qui pourraient piloter une Ferrari un jour, une voiture rouge", insiste Binotto. "Je pense que quand on saute en F1 depuis la F2, la première année ne peut pas avoir lieu directement dans une voiture rouge, car ce sera trop de responsabilités et pas assez d'expérience."

Mais que doit accomplir Schumacher pour avoir sa chance ? "J'attends vraiment de lui qu'il prouve sa vitesse dans le contexte de la F1, à la fois en qualifications et en course", répond l'Italien. "Mais encore plus que ça, qu'il prouve qu'il est très compétitif en rythme de course et constant quant au fait de finir les courses, et dans une bonne position. Carlos [Sainz] est très bon dans ce domaine. En général, il finit à une meilleure place qu'en qualifications. C'est ce que l'on peut attendre d'un plote, et c'est ce que j'attends de Mick pour les deux prochaines années."

Propos recueillis par Jonathan Noble