Ferrari redoute les évolutions "gratuites" d'Aston Martin et AlphaTauri

Fabien Gaillard
·3 min de lecture

a terminé la saison 2020 au sixième rang du classement constructeurs, une contre-performance largement liée à sa monoplace. Outre des problèmes aérodynamiques, la SF1000 a souffert d'un criant manque de puissance que d'aucuns ont lié à la conclusion d'un accord aux termes secrets avec la FIA suite à l'enquête sur le moteur 2019.

Mais la Scuderia pense qu'il sera possible de se relever en 2021, avec comme ambition de retrouver sa place dans le top 3, en compagnie de . C'est en tout cas ce que visera le team principal, Mattia Binotto : "L'équipe a été capable de terminer deuxième au cours des cinq dernières années, à l'exception d'une troisième place. Je pense donc qu'être troisième n'est pas totalement impossible. Je crois que cela devrait être au moins notre objectif minimum pour la saison prochaine."

Lire aussi :

Ferrari révèle le nom de sa Formule 1 2021 Sainz et Leclerc seront "libres" de se battre en piste chez Ferrari

Mais la saison prochaine sera particulière puisque, à la suite de la pandémie de COVID-19, la révolution réglementaire initialement prévue a été repoussée à 2022 et le choix a été fait de geler partiellement les châssis 2020 pour éviter de générer des coûts supplémentaires. Toutefois, la réduction de l'appui aéro décidée par les instances pour éviter que les pneus ne soient trop sollicités va avoir un impact non négligeable.

Et dans le cadre du travail autorisé sur le châssis l'année prochaine, deux jetons ont été alloués aux écuries pour pouvoir modifier des éléments. Certaines structures bénéficieront en plus de la possibilité de passer de pièces 2019 fournies par une autre écurie à des pièces 2020 sans avoir à utiliser de jetons. Aston Martin (partenaire de Mercedes) et (partenaire de Red Bull) pourront ainsi en profiter, en dépit d'une gronde de la part d'autres équipes, dont Ferrari, quand l'avantage d'une telle règle est apparu clairement.

"Nous avons des limites dans notre développement pour l'année prochaine, avec le système des jetons", a déclaré Binotto à propos des perspectives de la Scuderia pour 2021. "Avec seulement deux jetons à utiliser, nous devons d'une manière ou d'une autre essayer de corriger ou de réduire les faiblesses de cette année."

"Mais il y a des équipes qui, pour le moment, ne sont pas limitées par les jetons. Elles ont des jetons gratuits, Racing Point et AlphaTauri. Donc ces équipes auront un avantage, un avantage compétitif [par rapport] à nous et aux autres écuries, en termes de développement, dont nous devons être pleinement conscients."

Lire aussi :

Retour sur les Ferrari 312T, les F1 des titres de Lauda Top 3 Vettel-Ferrari : Malaisie 2015, la première victoire

"Ensuite, d'autres équipes [McLaren] changeront de motoriste et pourront bénéficier d'une augmentation de puissance, ce que nous devons également avoir à l'esprit. Les concurrents seront donc à nouveau très forts l'année prochaine. Mais, comme je l'ai dit, je crois que nous avons ici à Maranello une équipe solide et j'ai pleinement confiance dans le fait que nous pouvons faire un meilleur travail par rapport à ce que nous avons fait jusqu'à présent."

Si le top 3 est l'objectif, Binotto se veut prudent et n'envisage pas de concurrencer Mercedes. "Je pense que nous devons être réalistes. L'écart avec la meilleure équipe aujourd'hui est très grand. Je pense évidemment que ceux qui ont gagné [cette saison] seront de nouveau très forts l'année prochaine."

"Au cours de la saison, je ne crois pas qu'ils aient apporté beaucoup de développements sur la piste parce qu'ils étaient certainement concentrés sur 2021, donc je m'attends à ce que cette équipe soit forte, très forte, encore l'année prochaine. Je pense qu'il n'y aura pas de surprise. Donc dire que nous pouvons revenir sur la bonne voie l'année prochaine et nous battre pour le championnat serait irréaliste."