Ferrari sera à Sebring malgré la quarantaine en Italie

Gary Watkins
motorsport.com

Ferrari ne s'attend pas à rencontrer de problème majeur en vue des 1000 Miles de Sebring, qui se tiendront le 20 mars en Floride, et que l'équipe AF Corse disputera avec deux 488 GTE d'usine en catégorie GTE Pro et quatre voitures client en GTE Am. Cela intervient après que le gouvernement italien a imposé une quarantaine obligatoire à plusieurs de ses États la semaine dernière pour lutter contre le COVID-19, avant de déployer ces mesures dans l'ensemble du pays lundi.

"Beaucoup de personnes impliquées dans le programme WEC ne sont pas originaires d'Italie ou des zones rouges [où la quarantaine est la plus stricte], et certaines sont déjà présentes aux États-Unis", a déclaré un porte-parole du constructeur italien à Motorsport.com. "Nous avons prévu les problèmes potentiels et nous sommes prêts, nous serons là à Sebring."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le GP des Amériques officiellement reporté au mois de novembre

Les transports en commun restent opérationnels en Italie en dépit de la quarantaine, qui a tout de même été à l'origine de l'annulation de tous les événements sportifs et de restrictions sur les rassemblements publics. Le porte-parole de Ferrari admet que le seul problème pourrait être une éventuelle annulation des vols depuis et vers l'Italie à cause du manque de demande, mais insiste sur le fait que Ferrari et AF Corse travaillent pour éviter cela.

L'équipe d'usine de Maranello et les ateliers d'AF Corse à Piacenza sont basés dans la province d'Émilie-Romagne, tandis que Michelotto, qui construit les 488 GTE du WEC, est installé à Padoue. Ces deux régions font partie des 14 zones dans lesquelles la quarantaine, appliquée jusqu'au 3 avril, a été initialement appliquée avant d'être étendue à l'ensemble du territoire. 

Pour le moment, il n'y a pas de menace d'annulation qui pèse sur le meeting 'Super Sebring', qui inclut la course de WEC ainsi que les 12 Heures de Sebring, comptant pour l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship. L'IMSA a publié un communiqué la semaine dernière annonçant une surveillance de la situation liée à l'épidémie et un suivi des mises à jour publiées par l'Organisation mondiale de la Santé et le CDC (centre de contrôle des maladies). Il assurait que "pour le moment, il n'y a pas de modification prévue aux opérations habituelles", et confirmait que le "calendrier de compétition restait inchangé."

À lire aussi