Festival de l'Angleterre face à l'Iran pour son entrée dans la compétition

Bukayo Saka au moment de son second but face à l'Iran. (P. Lahalle/L'Equipe)

Les Anglais ont parfaitement démarré leur Coupe du monde ce lundi avec une nette victoire (6-2) face à une équipe d'Iran bien trop faible.

Le match : 6-2On se doutait que le fossé entre l'Angleterre et l'Iran, première confrontation de l'histoire, serait grand mais peut-être pas à ce point. Avec 95 % de possession au cours du premier quart d'heure, l'Angleterre avait donné le ton de ses intentions lors de son premier match de la Coupe du monde. Elle n'a jamais desserré l'étreinte sur l'Iran, un adversaire bien trop faible pour lui tenir tête. Patients, les Anglais ont attendu la 35e minute pour ouvrir le score grâce à une tête de Jude Bellingham après un centre de Luke Shaw.

lire aussi : le film d'Angleterre-Iran

Pressants, surtout sur les côtés, les Anglais faisaient le break sur une magnifique volée de Bukayo Saka (43e) bien décalé par Harry Maguire. Noyée, la défense iranienne craquait une nouvelle fois sur un dégagement de Pickford et un but de Raheem Sterling (45e+1), servi sur un centre de Harry Kane.

lire aussi : Le calendrier du groupe B

La seconde période fut quasiment la copie conforme de la première, si ce n'est un flottement de la défense anglaise, peu après l'heure de jeu, qui permettait à Mehdi Taremi (65e) de réduire l'écart après le doublé de Saka (62e). Mais Marcus Rashford (71e) et Jack Grealish (89e) redonnaient un avantage plus conséquent et conforme à la différence énorme entre les deux équipes. L'Angleterre a bien réussi son entrée dans la compétition.

Le fait : énorme choc entre IraniensLes images passées en boucle ont fait craindre le pire pour Alireza Beiranvand. Le gardien iranien, sorti sur un centre de Harry Kane (8e), dans son élan, venait heurter violemment sa tête contre celle de son défenseur Majid Hosseini. Si ce dernier se relevait rapidement, Beiranvand, saignant du nez, resta longtemps allongé. Malgré une évidente incapacité à reprendre la rencontre, il insistait pour continuer avant, toujours groggy, de jeter l'éponge quelques minutes plus tard. Un incident qui aura occasionné 14 minutes de temps additionnel en première période.

Le joueur : Bukayo Saka virevoltantPour son premier match en Coupe du monde, l'attaquant d'Arsenal s'est éclaté face à l'Iran. Technique, vif, virevoltant même, Bukayo Saka s'est offert un doublé. Un premier but sur une frappe remarquable en pleine lucarne (43e), après une déviation de Maguire, avait donné le ton. Le second fut plus personnel avec une série de dribbles et une frappe certes contrée (62e). Le petit prodige de 21 ans a marqué ce premier match des Anglais.