La FFF défend le dispositif mis en place pour la finale de la Ligue des champions

Certains supporters de Liverpool n'avaient pu accéder à la rencontre face au Real Madrid. (C.Wilson/Presse Sports)

Dans un communiqué publié ce mardi soir, la Fédération française de football a défendu mardi le dispositif renforcé d'accueil mis en oeuvre samedi pour la finale de la Ligue des Champions au Stade de France, reprenant l'évaluation contestée du gouvernement de 35 000 personnes sans billets ou avec des faux billets.

Dans un communiqué publié ce mardi soir, la FFF affirme que 110 000 personnes ont été dénombrées aux abords du Stade de France alors que 75 000 places ont été « éditées » pour la finale de Ligue des Champions entre Liverpool et le Real Madrid. « 75 000 personnes auraient dû se rendre au Stade de France », appuie la « 3F ».

Un dispositif supérieur de 25 % à celui d'un match des Bleus

La FFF explique avoir mobilisé samedi soir « 1650 agents de sûreté et d'accueil », soit un « dispositif supérieur de 25 % à celui d'un match de l'Équipe de France à guichets fermés » afin d'anticiper l'« éventuelle présence de personnes sans billets ou en possession de faux billets ».

Selon l'organe de gouvernance du football français, « 79 200 personnes ont emprunté les transports en commun, 21 000 (sont venues) en bus (supporters, partenaires et invités UEFA), 6 000 en taxis et chauffeurs privés et 4 100 avec leurs véhicules particuliers. »

lire aussi

La FFF et l'UEFA évaluent à 2 800 le nombre de « faux billets scannés »

La FFF en conclut qu'il y avait aux abords du stade de Saint-Denis « 35 000 personnes supplémentaires, en possession de faux billets ou sans billets », et que celles-ci « ont provoqué des troubles à l'ordre public en bloquant les portes d'accès au stade et en empêchant certains titulaires de vrais billets d'y accéder avant le coup d'envoi du match prévu à 21 heures. »

L'instance présidée par Noël Le Graët semble épouser la thèse du gouvernement qui, par la voix du ministre de l'Intérieur, a affirmé que « 30 000 à 40 000 supporters anglais se sont retrouvés au Stade de France, soit sans billet, soit avec des billets falsifiés. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles