La FFF et Noël Le Graët face à la révolution Kylian Mbappé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les relations pour le moins compliquées entre Kylian Mbappé et la FFF ne semblent pas s’apaiser. Après la question des partenariats, voici que l’attaquant international et le président Noël Le Graët s’écharpent autour de celle du racisme. Cette tension paraît surtout dessiner par petites touches un nouveau rapport de force et une nouvelle configuration dans les relations hiérarchiques entre les Bleus et la Fédération de tutelle. Avec au centre de la lutte pour le pourvoir symbolique, la figure originale et singulière de l’attaquant du PSG.

Au départ, cette fois, un entretien de Noël Le Graët dans le JDD dans lequel il a tenté d’expliquer que si Kylian Mbappé « ne voulait plus jouer en équipe de France » , c’était parce qu'il trouvait que la Fédération ne l’avait pas défendu après son penalty raté et les critiques sur les réseaux sociaux. Interpellé, le joueur s’est senti obligé de rétablir sa vérité, avec un média personnel immédiatement disponible, Twitter et ses 8,2 millions de followers. Reprenant l’extrait en question, il a sèchement taclé la propagande officielle : « Oui enfin je lui ai surtout bien expliqué que c’était par rapport au racisme et NON au penalty. Mais lui considérait qu’il n’y avait pas eu de racisme... » Malgré une journée électorale, ce gazouillis a largement trouvé son audience et son public, et le patron du football français s'est empressé de calmer le jeu en caressant Mbappé dans le sens du poil auprès de RMC Sport : « Je suis d’accord avec lui. J’ai bien tout compris, et il n'y aucun problème avec Kylian. J'ai toujours eu un attachement profond à sa personnalité. » Pas sûr que cela suffise à éteindre l'incendie.

Lire la suite sur SoFoot.com

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles