La FIA modifie le règlement technique en F1 pour 2023

Lewis Hamilton en action. (D. Angerer/Presse Sports)

Poursuivant sa lutte contre le rebond qui affecte les nouvelles monoplaces, la Fédération a décidé de changer quelques points du règlement technique pour les monoplaces de l'an prochain. Pas certain que tous soient ravis.

Depuis le GP du Canada, la FIA en a fait son cheval de bataille : lutter contre ce rebond qui affecte, plus ou moins, les nouvelles F1. Et ce, en insistant sur la sécurité des pilotes. Certains, notamment ceux de Mercedes, s'étaient en effet plaints, au lendemain de Bakou, de ce phénomène qui avait vu un Hamilton touché au dos à la fin de course.

lire aussi

Le classement général du Championnat

Dans l'urgence, une directive technique destinée à mesurer les oscillations verticales avait été publiée pour l'épreuve suivante, celle de Montréal. Devant le tollé de beaucoup d'écuries, la FIA avait décidé de repousser l'entrée en vigueur de cette dernière à Silverstone. Et en Angleterre, comme les monoplaces paraissaient moins souffrir de rebond, grâce aux travaux effectués par les équipes et au revêtement plus lisse des circuits visités, l'application de cette directive avait encore été repoussée, cette fois pour le GP de Belgique, fin août. Le dossier paraissait s'enliser. Pour disparaître discrètement ?

La supériorité de Red Bull et Ferrari remise en question ?

Jeudi, lors de la commission technique, la FIA est revenue à la charge avec des détails pour mesurer ce rebond et confirmer que les contrôles se feront dès Spa. Mais surtout avec une modification du règlement technique de l'an prochain qui risque de faire grincer des dents. Quelques menus détails, certes, mais qui modifient complètement la manière de faire fonctionner ces monoplaces 2022 et qui risque de remettre en question la supériorité affichée par Ferrari et Red Bull - souveraines dans ce début de saison - et remettre potentiellement en selle Mercedes.

lire aussi

Hamilton de retour au premier plan

Ces modifications règlementaires devront toutefois être validées lors du prochain Conseil mondial mais risquent de passer facilement grâce à l'argument de sécurité sur lequel s'appuie la FIA pour ces changements.

Par ailleurs, le contrôle de l'arceau de sécurité a été renforcé pour 2023, suite au spectaculaire accident de Zhou Guanyu à Silverstone au début du mois.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles