La FIA parle d'un incident inédit survenu à Portimão

Basile Davoine
·1 min de lecture

C'est avec une demi-heure de retard qu'ont débuté les qualifications du Grand Prix du Portugal samedi, à la suite d'un problème avec une grille d'évacuation sur le circuit de . Survenu à la fin de la troisième séance d'essais libres, l'incident a nécessité des réparations inhabituelles ainsi qu'une inspection complète du tracé, provoquant ce léger report qui n'a finalement pas affecté le bon déroulement de la séance.

Des commissaires travaillent sur la piste

Des commissaires travaillent sur la piste<span class="copyright">Mark Sutton / Motorsport Images</span>
Des commissaires travaillent sur la pisteMark Sutton / Motorsport Images

Mark Sutton / Motorsport Images

Samedi soir, de nouvelles vérifications sur l'ensemble du circuit ont été réalisées "à titre de précaution supplémentaire" afin de garantir une sécurité maximale. Selon Michael Masi, il y a fort à parier que l'énorme quantité d'appui aérodynamique générée par les Formule 1 actuelles soit à l'origine de l'incident.

"Nous ne nous rendons probablement pas compte des forces qu'une F1 génère", rappelle-t-il. "C'était probablement imprévisible, je crois que c'est la meilleure façon de le dire, compte tenu des nombreuses évolutions qui ont eu lieu sur le circuit pour ce Grand Prix, parmi lesquelles un resurfaçage complet ainsi qu'un certain nombre d'améliorations des barrières de sécurité. Toutes les grilles d'évacuation avaient également été vérifiées."