Les Fidjiens et les Australiennes champions du monde

Les Fidjiens sont champions du monde de rugby à 7. (Gallo Images/Getty images / AFP)

Les Fidjiens sont devenus champions du monde dimanche au terme d'un match à sens unique (29-12) contre la Nouvelle-Zélande, dimanche au Cap. Quelques minutes plus tôt, les Australiennes avaient elles aussi battu les Néo-Zélandaises sur le fil (24-22).

Les Australiennes, victorieuses du circuit mondial de rugby à 7 cette saison, ont remporté la Coupe du monde après leur victoire (24-22) face aux Néo-Zélandaises, doubles championnes du monde en titre, dimanche au Cap. Quelques instants plus tard, les Fidjiens se sont eux aussi imposés face à la Nouvelle-Zélande (29-12), grâce à une première période parfaite (24-5).

L'Australie, qui menait 12-0 à la pause, a réussi l'exploit de vaincre les Black Ferns, championnes olympiques à Tokyo, qui avaient l'égalisation, et donc la prolongation, à leur portée en toute fin de rencontre mais Tennika Willison a échoué à transformer l'essai de sa coéquipière Alena Saili.

Les Fidji dominent encore la Nouvelle-Zélande

L'équipe masculine des Fidji, championne olympique à Tokyo face à la Nouvelle-Zélande, a de nouveau dominé ses rivaux néo-zélandais (29-12). Les Fidjiens, qui avaient déjà battu les Blacks à Tokyo en finale olympique sur un score quasi identique (27-12), ont ravi à la Nouvelle-Zélande le titre mondial. La Nouvelle-Zélande, sacrée chez les hommes comme chez les femmes lors du dernier Mondial à San Francisco en 2018, repart donc du Cap avec deux médailles d'argent.

Du côté l'équipe de France, les Bleues, vice-championnes olympiques à Tokyo, ont remporté la médaille de bronze grâce à leur nette victoire (29-7) face aux États-Unis lors du match pour la troisième place. Les Français, eux, ont terminé à la sixième place après leur courte défaite (10-7) face à l'Argentine, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo.

lire aussi

Toute l'actualité du rugby à 7